Premier défilé digital par la Fashion Week

Actualité oblige, les regroupement sont interdits. Même quand il s’agit de mode… Aussi, la Fashion Week a-t-elle dû trouver une nouvelle façon d’avoir lieu, elle a dû se réinventer.

C’est ainsi que la Fédération de la Haute Couture et de la Mode a mis sur place une Fashion Week 100 % digitale. Une première dans l’histoire et qui suit ce que certaines maisons avaient mis en place durant le confinement pour tenter de continuer un rythme normal. On se rappellera des shootings photos postés sur Instagram et d’autres réseaux sociaux.

Au total 33 maisons ont participé pour présenter leur collection automne hiver.

Chacune avait été invitée a créé un défilé digital et à le transmettre afin que la Fashion Week ait lieu ; et que les organisateurs puissent mettre un programme au point.

fashion week digitale
Les créateurs ont su se réinventer à l’air du digital

Certes, la Fashion Week est entourée de tout un cérémonial. Tout est presque millimétré comme sur les podiums. Aussi, avec la liberté de pouvoir créer ce qu’elles veulent pour cette nouvelle mouture, on pouvait penser que chacun prendrait des libertés.

Ce fut le cas, mais pas pour tout le monde. En effet, certaines maisons ont pleinement profité de la différence de support pour plonger dans l’originalité. Se réinventer, faire parler d’elle, mettre en scène leur collection.

Mais certains créateurs sont restés étonnamment sobres. Pas de chichis dans les vidéos ; mettant un simple défilé en interne. Plus loin encore, certains ont uniquement transmis des photographies de leurs modèles.

Pour l’heure, ce format a semblé séduire les spectateurs. Mais avec les mesures sécuritaires qui risquent de perdurer, ce type de défilé se répétera et certains devront s’adapter sous peine de disparaître des podiums.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *