Les femmes et les hommes sont-ils égaux face à la prise de muscle ?

Lorsqu’il s’agit de développer des muscles chez les femmes, il existe des différences claires dans ce que l’on peut attendre par rapport aux hommes. Par exemple, les femmes ont une composition chimique de fluides corporelles très différente de celle des hommes. Celle-ci est moins orientée vers le développement de muscles gros, denses et puissants. Les femmes ont également une graisse corporelle naturellement plus élevée, une situation qui fait que les muscles des femmes ont un aspect moins «ciselé». Cependant, cela ne signifie pas qu’il n’y a aucun espoir en matière de gain musculaire pour les femmes. Cela veut simplement dire que les femmes peuvent avoir besoin d’adopter une approche différente de celle des hommes en matière de musculation.

En quoi les muscles des hommes et des femmes sont-ils différents ?

Généralement, les hommes sont plus forts que les femmes en raison de l’augmentation globale de la masse musculaire. Avec l’entraînement en force, les hommes acquièrent généralement plus d’hypertrophie musculaire, c’est-à-dire des muscles plus gros que les femmes en raison de l’effet de la testostérone.

jeune femme corpulente lève les mains à la manière des bodybuilders
Une femme ne peut avoir le même développement musculaire qu’un homme. La raison invoquée par les spécialistes est sa production relativement faible de testostérone et élevé de progestérone et d’œstrogène.

Les gains de force sont le résultat du recrutement musculaire et de l’hypertrophie musculaire, et les femmes ont la même capacité à réaliser des gains de force que les hommes. Mais, en raison d’un manque de testostérone, les femmes ont une densité musculaire.

Quelle est la meilleure façon pour les femmes de gagner du muscle ?

Lorsqu’un muscle est surchargé de travail, il réagit en devenant plus fort, ce qui est la raison d’être des exercices de résistance. Et, pour les femmes comme pour les hommes, l’utilisation de poids plus lourds et moins de répétitions entraîne des muscles plus volumineux. De même, l’utilisation de poids plus légers et un nombre accru de répétitions donne des muscles plus maigres et plus saillants.

Bien sûr, et en supposant qu’aucune hormone extérieure (stéroïdes) ne soit utilisée, les femmes ne produisent encore qu’une fraction des hormones de renforcement musculaire (androgènes) que produisent les hommes.

Cela dit, cela ne signifie pas que les femmes ne produisent pas suffisamment de testostérone pour développer leurs muscles. Elles sont tout simplement moins susceptibles de gagner autant ou aussi vite que les hommes (plus jeunes ou pas) qui produisent le plus de testostérone.

D’un autre côté, cela ne signifie pas que les femmes ne peuvent pas augmenter leur force de 20 à 40% au cours de quelques mois de travail au gymnase. Alors chères dames, pensez à prendre du muscle pour les beaux jours.

La testostérone est-elle la seule responsable de la différence de gain musculaire ?

Pas de testostérone, pas de prise de muscle. La testostérone et l’hormone de croissance humaine sont les deux principales hormones impliquées dans la construction musculaire. Tout le monde a les deux, mais les hommes ont beaucoup plus de testostérone que les femmes. En général, les femmes ont environ 15 à 20% moins de concentration de testostérone dans leur corps que les hommes. Sans cette testostérone supplémentaire, les femmes ne peuvent tout simplement pas développer des muscles aussi gros que ceux des hommes.

Les scientifiques du sport savent depuis longtemps qu’il est possible de manipuler (dans une certaine mesure) la réponse hormonale du corps avec différents types de protocoles d’entraînement. Par exemple, un protocole d’entraînement intensif augmente la concentration sérique de testostérone.

Les niveaux de testostérone augmenteront chez les deux sexes après une séance d’entraînement intensif, mais les femmes sont incapables de développer le type de muscle que les hommes ont simplement à cause de leur constitution génétique.

Les hommes utilisent leur principale hormone sexuelle (la testostérone) pour réparer et développer des muscles plus gros. Les femmes ne peuvent pas développer de nouveaux tissus musculaires au même degré, car elles ont des niveaux inférieurs de testostérone et des niveaux plus élevés d’œstrogène et de progestérone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *