Parc dans les alpes

3 joyaux cachés à explorer dans les Alpes françaises

Dans cet article, je vais vous dévoiler trois joyaux cachés que j’ai eu l’occasion de découvrir lors de mes nombreux voyages dans les Alpes françaises. Ces lieux uniques et méconnus sauront vous surprendre par leur beauté et leur authenticité. Alors préparez-vous à sortir des sentiers battus et à plonger dans l’inexploré !

Premier joyau : Le Parc National des Écrins

Situé au cœur des Alpes du Sud, le Parc National des Écrins est un véritable trésor naturel préservé. Il s’étend sur plus de 900 km² et offre des paysages spectaculaires, avec ses hautes montagnes, ses glaciers et ses vallées verdoyantes.

Une capture d'écran d'un site Web français avec une photo d'une montagne.

Randonnées dans les Écrins

Le parc compte plus de 700 km de sentiers balisés, qui vous emmèneront à travers des paysages variés et époustouflants. Vous pourrez ainsi découvrir la richesse de la faune et de la flore des Écrins, notamment en passant par des zones protégées comme la réserve intégrale du Lauvitel ou le secteur de la Grande Sassière.

  • Le Lac des Quirlies : Accessible depuis la commune de Villar-d’Arêne, cette randonnée de niveau facile vous conduit vers un lac glaciaire entouré d’un cirque de montagnes. Le parcours fait environ 10 km aller-retour, avec un dénivelé de 600 m.
  • Le Refuge de la Pilatte : Depuis La Bérarde, cette randonnée de niveau moyen vous emmène vers l’un des refuges les plus hauts des Écrins, situé à 2577 m d’altitude. Vous y découvrirez une vue imprenable sur les glaciers et les sommets environnants, notamment le Mont Gioberney et les Bans. Le parcours fait 16 km aller-retour, avec un dénivelé de 1100 m.

Activités diverses

Le Parc National des Écrins ne se limite pas aux randonnées. Il est également le théâtre de nombreuses autres activités, telles que :

  • L’observation de la faune : Marmottes, chamois, bouquetins ou encore aigles royaux… Le parc abrite une grande variété d’animaux qui pourront être observés au cours de vos balades.
  • L’alpinisme : Les Écrins possèdent quelques-uns des plus beaux sommets des Alpes, à l’image de la Barre des Écrins (4102 m), point culminant du massif, ou encore la Meije (3983 m).
  • La via ferrata : Plusieurs itinéraires équipés permettent de s’initier ou de se perfectionner à la pratique de la via ferrata dans un cadre grandiose.

Deuxième joyau : Le Cirque de Saint-Même

Situé à la frontière entre les départements de l’Isère et de la Savoie, le Cirque de Saint-Même est une véritable merveille géologique. Ce vaste amphithéâtre naturel, formé par l’érosion glaciaire, est dominé par d’imposantes falaises calcaires et renferme en son centre un écrin de verdure parsemé de cascades.

Une randonnée féerique dans le cirque

Le meilleur moyen de découvrir ce joyau caché est de se rendre au parking des Chartreux, situé à quelques kilomètres du village de Saint-Pierre-d’Entremont. De là, vous pourrez suivre un sentier balisé qui vous mènera jusqu’à la cascade principale du cirque, la Grande Cascade, après environ 45 minutes de marche.

Poursuivez ensuite sur le sentier qui contourne le cirque pour admirer les autres cascades plus petites, comme la cascade du Gouffre ou celle du Pas de l’Échelle. En chemin, ne manquez pas d’observer la flore caractéristique de ces lieux, notamment les hêtres tortueux et les fougères géantes.

Un lieu propice à la détente

Au-delà de sa dimension spectaculaire, le Cirque de Saint-Même est également un endroit idéal pour se ressourcer et profiter d’une journée en pleine nature. Vous trouverez sur place plusieurs aires de pique-nique et de repos, ainsi qu’un chalet d’accueil proposant boissons et encas.

Troisième joyau : Le Vallon de Combeau

Dernière étape de notre découverte des joyaux cachés des Alpes françaises, le Vallon de Combeau est un lieu préservé et méconnu du Parc Naturel Régional du Vercors. Offrant un panorama exceptionnel sur les falaises et les hauts plateaux du massif, il vous surprendra par sa beauté et son calme authentique.

Randonnée panoramique à la Tête Chevalière

Pour explorer le Vallon de Combeau, je vous conseille vivement d’effectuer la randonnée jusqu’à la Tête Chevalière (1951 m). Accessible depuis le parking situé au sommet du col de l’Arzelier, cette boucle d’environ 10 km et 700 m de dénivelé vous offrira une vue imprenable sur les montagnes environnantes, notamment les Trois Becs et le Grand Veymont.

En chemin, vous aurez peut-être la chance de croiser quelques-uns des résidents du vallon, tels que les marmottes ou les chamois, qui évoluent librement dans cet espace naturel protégé.

Un lieu chargé d’histoire

Enfin, le Vallon de Combeau est aussi un témoignage du patrimoine culturel alpin. Vous pourrez y découvrir plusieurs bâtisses caractéristiques de l’architecture traditionnelle du Vercors, ainsi qu’une bergerie encore en activité où sont élevées des brebis à la laine d’une grande finesse.

À travers ces trois lieux exceptionnels et méconnus des Alpes françaises, je vous ai partagé mon amour pour cette région si riche et préservée. J’espère que cet article vous donnera envie de partir explorer ces joyaux cachés et de vivre vos propres aventures.

Victoria

Hello, c’est Victoria ! J’ai commencé à m’intéresser à la mode il y a quelques années, avec l’ambition de prendre soin de moi et de mon image. Cela est devenu pour moi, une passion en dehors de mon travail et pendant mon temps libre.A travers ce blog je souhaite vous partager tous mes conseils, les dernières tendances et avis sans filtre !