Apprendre à développer grâce à Clash of Code

Qui a dit que développer des programmes était ennuyeux ? Puisque développeur et geek sont souvent réunis dans une seule et même personne, le principe revient à « jouer » tout en résolvant des problèmes avec des codes. Il s’agit de Clash of Code, un petit phénomène qui prend de plus en plus d’ampleur au sein de la communauté des informaticiens avides de compétition et de fun. Découvrez en détail ce jeu de bataille de codage auquel vous risquez de devenir accro.

Présentation de Clash of Code

Globalement, Clash of Code est un jeu se résumant en batailles de codage relativement courtes durant lesquelles vous êtes opposé à d’autres développeurs et devez résoudre des problèmes qui vous sont posés à l’aide de codes de programmation.

Apprendre à développer grâce à Clash of Code
Clash of code est un jeu qui consiste à résoudre des problèmes par des codages informatiques.

Se déroulant généralement en multi-joueurs, Clash of Code vous invite à affronter vos amis, collègues ou des inconnus de par le monde dont le seul point commun avec vous est l’amour de la programmation.

Un problème vous est posé et vous disposez d’un large panel de langage au choix pour être vainqueur de la bataille.

La durée maximale d’une bataille est de 15 minutes, tandis que certaines durent moins de 5 minutes, voire quelques secondes si vous avez affaire à un véritable maniaque de la programmation. L’avantage de ce délai relativement court (comparé à une partie de MMORPG ou de jeu de stratégie en ligne qui peut aller jusqu’à des heures), c’est que vous pouvez y jouer durant la pause au travail ou aux toilettes.

Comment y jouer ?

Lorsque vous êtes sur l’interface du jeu, vous découvrez une déclaration indiquant les règles du jeu et les mentions légales qui entourent l’application. Vous pouvez lire l’intégralité (ce qui est fort peu probable) ou juste les points essentiels.

Avant tout, dites-vous que ce n’est qu’un jeu comme un autre, qu’il ne faut pas stresser et qu’importe que vous gagniez ou pas, l’important, c’est de vous éclater entre amis (ou seul).

Avant de commencer votre bataille, vous êtes invité à attendre patiemment votre tour avant d’entrer dans l’arène. Patientez jusqu’à ce qu’un adversaire de libre pointe son nez. Vous pouvez également inviter vos amis si vous n’êtes pas du genre à patienter gentiment.

Une fois que la bataille est lancée, lisez les instructions sur le problème posé, choisissez votre arme (le langage à utiliser) et que le meilleur gagne.

Quels sont les modes de jeu ?

Généralement, trois modes de jeu sont proposés sur Clash of Code. Le mode rapide est le plus facile. Vous devez être le premier à réussir l’épreuve, donc être le plus rapide. Le mode court consiste à écrire le programme le plus court qui permet de résoudre le problème.  Enfin, le mode reverse vise à deviner les consignes à effectuer sachant que le jeu de tests est fourni au préalable.

Afin de diversifier l’accessibilité au jeu, il existe désormais une possibilité de proposer son propre concept de jeu en le soumettant à certains critères de qualité qui seront revus par les gestionnaires de la plateforme et les acteurs expérimentés appartenant à la communauté.

Ainsi, vous contribuez à développer le jeu en apportant de nouveaux concepts qui pourraient faire fureur. Il est toujours plus attrayant de jouer à un jeu proposant des menus variés que des options trop monotones.

Comment éviter les tricheurs et les bots?

Comme dans la plupart des jeux, il n’est pas rare d’avoir affaire à des tricheurs qui veulent se montrer les plus rapides et les plus expérimentés. Il est également commode que des robots, appelés « bots » se mêlent des parties destinées aux humains, rendant la donne complètement déséquilibrée.

Heureusement, les développeurs de Clash of Code n’ont pas fait dans la demi-mesure pour éliminer ce type de menace qui risque de ternir l’image de la plateforme. Par exemple, les « Captcha », des instructions spécifiques demandées aux joueurs et qui ne peuvent être répondues par des robots (taper des chiffres affichés sur l’écran…) ont été mises en place.

Apprendre à développer grâce à Clash of Code
Clash of Code est sécurisé contre les robots et les triches.

De ce fait, les développeurs du jeu sont quasiment certains que seuls des humains participent aux parties multi-joueurs sans intervention de quelconque robot.

Si vous vous faites écraser en moins de 3à secondes, c’est probablement un adversaire qui a déjà joué auparavant et qui a été confronté au même problème, ou c’est un développeur aguerri qui connait tous les secrets de la programmation.

En effet, ne soyez pas étonné de voir le même problème revenir une prochaine fois, puisque l’application ne génère pas des exercices de manière infinie.

Une IA proposée dans Clash of Code

Bien qu’il ait été dit précédemment que Clash of Code ne permettait à aucun bot de s’immiscer dans les batailles versus, il existe bel et bien des robots sur la plateforme. Il s’agit de bots conçus spécialement pour faire office d’intelligence artificielle pour des personnes souhaitant une partie « Man vs Machine ».

La raison est que de nombreux joueurs n’ont pas le temps de patienter jusqu’à ce qu’un adversaire réponde à son challenge, par faute de temps, par exemple. Il va donc opter pour l’affrontement d’un robot qui est, au passage, un bot « breveté » par les développeurs de la plateforme.

Ces intelligences artificielles sont maitrisées pour s’apparenter aux performances moyennes d’un humain et il est rare que vous tombiez sur une machine à tuer qui remportera la bataille en quelques secondes.

Ces robots sont disponibles dans le « hall d’attente » et ne peuvent pas lancer des défis, mais se joignent uniquement au clash. Dès que le nombre de joueurs est suffisamment élevé (4 ou plus), ils cèdent leur place en bons gentlemen.

Des tournois en direct, ça existe ?

Le concept de Clash of Code est encore jeune et peu connu de par le monde. C’est la raison pour laquelle il demeure encore difficile d’organiser des tournois d’envergure par manque de moyens financiers et de sponsoring.

Toutefois, des mini-tournois sont organisés, comme celui à Paris où la communauté des programmeurs a été venue en masse.

Un tournoi de Clash of Code a également été organisé en l’honneur de la journée mondiale des développeurs et programmeurs au mois de septembre dernier.

Grâce au développement continu du domaine de l’informatique, l’avenir s’annonce radieux pour Clash of Code et pourra être, d’ici quelques années un véritable phénomène dans le monde des geek-programmeurs.