Port méditerranéen avec bateaux amarrés, scooter et matériel de pêche par temps ensoleillé.

Cet endroit de Corse va vous faire craquer

Partagez cet article pour mettre en valeur vos villages ♥️

Il n’est pas surprenant que le Cap Corse soit souvent surnommé “l’île dans l’île”. Ce bout de terre qui se projette fièrement dans la Méditerranée offre une mosaïque de paysages, un patrimoine riche et des traditions bien ancrées, faisant de lui une destination incontournable pour quiconque met le pied en Haute-Corse. De Bastia à Saint-Florent, en passant par le sentier des douaniers, chaque kilomètre parcouru est une ode à la beauté sauvage de cette région.

Jour 2 : de macinaggio à centuri

Lorsque je suis arrivée à Macinaggio, le plus grand port de plaisance du Cap, j’ai été saisie par l’effervescence maritime qui y régnait. Les bateaux de toutes tailles oscillaient doucement, animés par une brise légère. L’endroit est parfait pour s’imprégner de l’atmosphère maritime, avec une petite pause café sur la terrasse d’un des nombreux restaurants-glaciers, profitant d’une vue imprenable sur la mer. Mais Macinaggio n’est pas uniquement un port; c’est aussi le point de départ du sentier des douaniers, une randonnée qui épouse la côte et dévoile des criques sauvages préservées. La beauté brutale de ces paysages m’a poussée à m’aventurer sur ce sentier, me laissant envelopper par le maquis.

Une capture d'écran d'un site Web français avec une photo d'une montagne.

Après plusieurs heures de marche, ponctuées de pauses pour admirer le panorama et prendre des photos, je suis arrivée à Centuri, connu pour être le premier port de pêche à la langouste de France. Ce village pittoresque, avec ses maisons éparpillées autour du port, dégage un charme indéniable. La gastronomie y est à l’honneur, notamment à la terrasse d’un restaurant du port, où j’ai pu savourer une langouste fraîchement pêchée, c’était simplement divin.

Jour 3 : nonza

Vue aérienne d'un village pittoresque avec des bâtiments traditionnels nichés au milieu de collines verdoyantes.

Le lendemain, je me suis dirigée vers Nonza, un village perchée sur des falaises offrant une vue époustouflante sur la mer Méditerranée. Mais ce qui rend Nonza unique, c’est sa plage de galets noirs, un spectacle naturel impressionnant. Savoir que cette couleur particulière provient d’une ancienne mine d’amiante ajoute une note de mystère à la beauté du site. Le village lui-même, avec ses ruelles étroites et ses maisons aux toits de lauze, a ce je-ne-sais-quoi qui prend au cœur.

Je n’ai pu m’empêcher de grimper jusqu’à la tour Paoline, d’où la vue sur le golfe de Saint-Florent est simplement à couper le souffle. Il était fascinant d’imaginer la vie dans ce village fortifié, protégé des divers envahisseurs par ses murs robustes et sa position stratégique. L’après-midi, j’ai décidé de me relaxer au Café de la Tour, sous les platanes, dégustant une boisson fraîche tout en contemplant le paysage et en laissant mon esprit vagabonder.

ℹ️ préparer son circuit en voiture au cap corse

Armée de mon appareil photo et d’une carte, j’ai décidé d’explorer le Cap Corse en voiture, une aventure que je qualifierais de plus mémorable. La route sinueuse offre des vues à couper le souffle à chaque virage, révélant des villages suspendus entre ciel et mer, des tours génoises qui racontent l’histoire tumultueuse de l’île, et des plages sauvages où le temps semble s’être arrêté.

Il est essentiel de se donner suffisamment de temps pour apprécier la beauté du Cap Corse. Chaque village mérite une halte, que ce soit pour explorer ses petites rues pavées, déguster les spécialités locales dans un petit restaurant familial ou simplement pour s’imprégner de l’atmosphère paisible qui y règne. La gentillesse des habitants, leur fierté et leur attachement à leur culture font que chaque rencontre est enrichissante.

L’univers du Cap Corse m’a enveloppée de sa magie, chaque jour passé là-bas gravant des souvenirs indélébiles dans mon cœur de voyageuse. Du lever au coucher du soleil, la nature se dévoilait sous ses plus beaux atours, me rappelant que dans ce coin de la Corse, le temps, bien que marquant le pas, est le gardien d’un patrimoine exceptionnel et d’un environnement préservé.

Anne-Sophie

Je m’appelle Anne-Sophie et je suis une grande passionnée de mode. J’ai toujours aimé m’exprimer à travers ma façon de m’habiller et j’aime trouver des pièces originales pour créer des looks qui me ressemblent. Après avoir terminé mes études, j’ai décidé de me lancer dans l’industrie de la mode et de poursuivre ma passion.Je travaille aujourd’hui en tant que styliste freelance pour créer des looks pour des événements et des campagnes publicitaires. J’aime aussi tenir ce blog de mode avec Victoria et Annaëlle, Sésame et Pauline où je partage mes inspirations, mes looks préférés et mes conseils pour aider d’autres passionnées de mode à trouver leur propre style.Je parle également de voyages à mes heures perdues 🙂


Partagez cet article pour mettre en valeur vos villages ♥️