pas de tinder dans le métavers

Rencontres dans le métaverse : Tinder désiste ?

Tinder ne montre plus aucune volonté de se lancer dans le domaine tant décrié de la réalité virtuelle, alors qu’il enregistre une perte d’exploitation de 10 millions de dollars au cours du dernier trimestre financier. Un peu plus tôt dans l’année, Match Group a acheté la société sud-coréenne Hyperconnect pour plus de 1,7 milliard de dollars. Bien qu’à l’époque, les CEO de Math Group avaient une certaine estime quant aux composants du web3, Tinder ne fera pas partie du métaverse pour le moment. Pourquoi cette décision de ne plus avancer dans le métaverse ? En tous cas, nombreux sont ceux qui vivent une vraie déception à cause de Tinder.

Une explication qui tient la route

Il n’est pas surprenant de voir Tinder faire une croix sur le métavers en ce moment. Une perte trimestrielle de 10 millions de dollars est déjà une mauvaise chose, mais c’est encore pire si on la compare aux 210 millions de dollars de bénéfices avant impôts que la société a enregistrés l’année dernière à la même époque. Cette baisse n’est cependant pas entièrement imputable à des investissements comme Hyperconnect, même si c’est quand même une industrie à la mode.

Malgré le retour général à la normale du public dans les mois qui ont suivi le verrouillage de Covid-19, la capacité des entreprises de rencontres comme Tinder à attirer les nouveaux utilisateurs n’a pas retrouvé les niveaux d’avant la pandémie, selon Kim. Ceux qui ont téléchargé Tinder avant la pandémie représentent toujours la majorité des utilisateurs de l’application, et il est déjà clair que les fonctionnalités du métavers ne peuvent pas être déployées assez rapidement pour résoudre les problèmes immédiats de Match Group.

application tinder

Il y a encore de l’espoir

Le recul de Match Group par rapport au metaverse intervient au moment où l’enthousiasme pour le web3 et le metaverse montre quelques signes de refroidissement. Bloomberg rapporte que les offres d’emploi comportant le terme “metaverse” dans l’intitulé ont diminué de 81 % entre avril et juin. En outre, Mark Zuckerberg, PDG de Meta, a prévenu que le projet metaverse de la société perdrait des sommes “importantes” au cours des prochaines années et que certains produits ne seraient pas prêts avant 15 ans.

Match Group fait partie d’une liste croissante d’entreprises qui tentent d’équilibrer les réalités d’aujourd’hui, notamment l’inflation et une possible récession, avec les promesses de l’avenir du metaverse. Selon les dires des responsables, Tinder pourrait envisager d’intégrer le métaverse au bon moment. En effet, pour l’instant, ils ne trouvent aucun intérêt ni aucune vision au métaverse. Cependant, si les choses évoluent et si la technologie avance et si des opportunités se présentent, Tinder pourrait revenir dans la course du vers le web3.

Malgré tous les discours dramatiques sur les implications sociales et commerciales potentielles du metaverse, il est difficile d’aller de l’avant lorsque le concept même reste à la fois vague et difficile à présenter comme quelque chose de commercialisable au grand public. Malgré tout, la société mère de Tinder a la volonté de suivre la tendance si tout se concrétise, cependant, il ne faudra pas s’attendre à ce que Tinder ait une application dédiée dans le métaverse.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !