Urgence climatique

11 000 scientifiques déclarent l’urgence climatique

Face au changement climatique qui se fait de plus en plus menaçant, plus de 11 000 scientifiques provenant de différents domaines ont une nouvelle fois lancé un appel d’alerte, incitant non seulement les gouvernements, mais également chaque citoyen à entreprendre des actions pour remédier à la situation.

Une réduction des émissions de gaz polluants : une étape cruciale

La première cause majeure du changement climatique vient de l’émission de gaz à effet de serre qui se fait de plus en plus ressentir ces dernières décennies.

Urgence climatique
Les émissions de gaz nocifs détruisent l’environnement

Des usines énergivores aux voitures trop polluantes qui circulent par centaines de millions par jour partout dans le monde, le rejet de gaz carbonique dans l’atmosphère n’a cessé de s’accroitre malgré les signaux de détresse lancés par de nombreux scientifiques et de fervents défenseurs de l’écologie.

Bien que des mesures rectificatives soient mises en place progressivement, à savoir le passage de l’énergie thermique à l’électrique pour les véhicules et l’utilisation des énergies renouvelables dans les foyers, les efforts sont encore insuffisants pour réduire à un niveau suffisant le taux d’émission de gaz polluants.

La couche d’ozone est la plus infectée par cette forte émission de gaz à effet de serre. Elle devient de moins en moins dense dans l’atmosphère et sa barrière protectrice contre le rayonnement UV émis par le soleil est moins efficace, provoquant un réchauffement global de la planète.

La faune et la flore grandement menacées

Si les effets du changement climatique ont longtemps été quasiment imperceptibles et négligés par les Hommes, la donne a changé ces dernières années. En effet, le réchauffement climatique se fait de plus en plus ressentir, avec une augmentation globale avoisinant les +2 °C.

Si ce chiffre parait moindre, ses conséquences sur la nature sont dévastatrices. De nombreuses espèces marines et terrestres sont sensibles à cette variation, entrainant peu à peu leur extinction.

Cela bouleversera l’écosystème qui se déséquilibrera au fil des années et causera, sur le long terme, la disparition de l’humanité.

D’un autre côté, les catastrophes naturelles seront de plus en plus violentes : inondations, sècheresse, cyclones et ouragans toujours plus intenses chaque année… l’avenir de l’Homme s’assombrit de jour en jour et il en est le principal acteur.

Une exploitation de plus en plus intensive

L’urgence climatique ne s’arrête pas au fait de la hausse de la température globale. La surpopulation mérite également que l’on tire la sonnette d’alarme.

En effet, la population mondiale est en constante augmentation (grâce à la baisse du taux de mortalité infantile dans les pays en développement, à la maitrise des épidémies et à l’inexistence de guerres qui sont les principales causes de décès importants).

De ce fait, l’Homme ressent le besoin d’augmenter les surfaces de terres cultivables au détriment des forêts et des espaces verts, habitats naturels des animaux. La forêt amazonienne est un exemple concret de cette surexploitation de la nature par l’Homme.

En l’espace de quelques décennies, l’Homme aura fait de tels dégâts sur la nature et son environnement qu’il devient urgent, voire vital de prendre de véritables mesures pour faire face à cette situation qui empire de jour en jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *