jeux P2E

Lancement d’un Play-to-Earn en France : est-ce que ça en vaut le coup ?

Les jeux play-to-earn ont beaucoup de succès depuis quelques années. Ils ont même révolutionné le monde incroyable du gaming. Cependant, ces jeux-là sont surtout proposés par des géants de pays étrangers et la France a encore quelques retards dans le domaine. Aujourd’hui, des jeunes gens ambitieux souhaitent se lancer mais est-ce une bonne idée de lancer des jeux play-to-earn en France ? Voici les réponses.

Les jeux de hasard sont interdits

En France, les jeux d’argent et les jeux de hasard ne sont pas bien vus, sauf les jeux en ligne agrées par l’ANJ. Par-là, nous entendons les paris sportifs, les jeux de cercle en ligne, et les paris hippiques. Par ailleurs, on entend par jeux de hasard des jeux à caractère public auxquels on joue contre un sacrifice financier et auxquels on peut gagner de l’argent.

Une petite analyse rapide classe les jeux PE2 parmi les jeux de hasard et bien évidemment, si l’on se fie à la législation française, ils sont donc interdits. Par ailleurs, depuis une loi PACTE en 2019, il faudra s’enregistrer en tant que prestataire de service sur actifs numériques si l’on souhaite se lancer dans la création de jeux P2E. Pour le moment, c’est encore très abstrait.

Par ailleurs, c’est déjà une excellente chose que l’on retrouve des distributeurs de cryptomonnaies à Paris.

P2E

Une réglementation floue

Pour le moment, la règlementation en matière de jeux play-to-earn est encore trop flou et c’est le cas pour les prestataires et les joueurs. En effet, pour qu’un prestataire puisse agir selon la loi, il faudra qu’il conserve les actifs numériques de ses clients, qu’il propose un service d’achat et de vente d’actifs en monnaie légale, qu’il puisse échanger des actifs numériques contre d’autres et qu’il exploite une plateforme de négociation d’actifs numériques.

En outre, les tokens que l’on utilise généralement dans le cadre des jeux P2E doivent peuvent être pris pour des actifs numériques et ceux qui les proposeraient devraient être enregistrés en tant que Prestataire Sur Actifs Numériques. Concernant le cas des joueurs, ils devraient déclarer leurs gains, tant en matière de NFT qu’en matière de cryptomonnaies. Aussi, lancer des jeux P2E en France pourrait être problématique pour le moment.

Cependant, avec la conquête de l’Europe que Binance fait en ce moment, les choses pourraient bien changer.

En attendant que les jeux P2E venant des Français et élaborés en France arrivent sur le marché, vous pouvez toujours continuer à jouer avec ceux qui existent déjà et qui rencontrent déjà un certain succès.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !