Vente de NFT en Chine : pourquoi les choses se compliquent ?

Vente de NFT en Chine : pourquoi les choses se compliquent ?

La vente de NFT dans les pays qui ont déjà adopté la blockchain et toute sa technologie se fait facilement. EN Chine récemment, il a été déclaré que la vente ne peut se faire sans vérification d’identité. Déjà, le minage de Bitcoin en Chine a fait polémique pendant un moment, maintenant nous sommes sur l’affaire de la vente des NFT.

Cette histoire de la vente de NFT ayant besoin d’une vérification d’identité en Chine est née lors d’un forum du monde intellectuel. Les responsables et têtes pensantes de l’évènement ont donné leurs arguments bien fondés pour défendre cette idée. D’une manière ou d’une autre, la Chine a avancé des arguments qui pourraient inspirer le monde entier.

Toutefois, le système annoncé ne pourra pas convenir à tous les utilisateurs et fans de NFT.

La Chine et la vente de NFT

En Chine, l’achat de NFT est bien possible. Dans les périodes de lancement des tokens non fongible, la Chine a adopté les manières de faire du reste du monde. L’achat du NFT était pendant ces moments, faisable sans vérification d’identité. Les acheteurs comme les vendeurs étaient en ce sens libres de s’échanger leurs NFT.

Les choses ont changé au cours du « Forum Chinois sur le développement culturel et créatif de haute qualité numérique ». Ce forum s’est déroulé à Pékin et a réuni des géants de la technologie chinoise comme Alibaba et Baidu.

La Chine et la vente de NFT

La vente n’est possible sans vérification

Selon ce qui a été avancé au cours du forum, il n’est plus possible de vendre des NFT en Chine si l’on ne passe pas par une vérification d’identité. Le fait est qu’en Chine, on considère désormais les NFT en art. Il s’agit donc d’arts numériques destinés à être collectionnés.

Parce qu’il s’agit d’objets virtuels d’arts, il n’est plus possible de les faire circuler librement sur les blockchains. Le gouvernement chinois tient à ce que les NFT achetés en Chine et achetés par les chinois jouissent d’une valeur plus sûre.

Le fait est que dans ces NFT, on retrouve la notion de propriété intellectuelle par exemple. Ce sont ces aspects individuels des arts numériques que la Chine tient à revaloriser.

Est-ce nécessaire réellement ?

Faire vérifier son identité avant de vendre un NFT est une étape que les habitués n’aiment pas. Pourtant, cela pourrait être une bonne chose si les NFT en question relèvent d’une collection de vrais arts numériques.

Si un artiste digital a envie de vendre ses NFT au meilleur prix, la vérification d’identité est tout à son honneur. La Chine a d’une manière ou d’une autre raison de vouloir instaurer cette loi dans la vente des NFT.

Quoi qu’il en soit, le sujet est assez controversé, mais on ne peut s’attendre qu’à un bon retournement de situation avec cette nouvelle politique.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !