Maria Sharapova, la queen du tennis tente l'aventure avec les NFT

Maria Sharapova, la queen du tennis tente l’aventure avec les NFT

La joueuse de tennis Maria Sharapova se lance dans le NFT à ce que l’on a pu comprendre. Le sport et le web3 font définitivement bon ménage si les projets de la joueuse de tennis se concrétisent. En effet, comme on a déjà pu le voir, le NFT a transporté le sport par le biais du foot avec Cristiano Ronaldo, Zinédine Zidane, et bien d’autres joueurs. Le sport dans le NFT c’est aussi la NFL, le MBA, etc.

Cette fois-ci, honneur au tennis et surtout honneur à la gent féminine. Il est  vrai qu’on entend plus parler des hommes que des femmes dans le secteur NFT et dans le web3 en général. Même si les célébrités comme Karlie Kloss ou Bella Hadid sont déjà ancrées dans ce domaine, on n’y voit que rarement les noms féminins.

Maria Sharapova compte contribuer sur la scène web3 pour faire la différence. La joueuse de tennis est très enthousiaste concernant ses projets de contribution.

Maria Sharapova sur le web3 et les NFTs

Maria Sharapova a été à la Binance Blockchain Week Paris et sa présence lors de l’événement a naturellement attiré l’attention des journalistes. La tenniswoman a honoré l’événement de sa présence parce qu’elle s’intéresse premièrement au domaine de la NFT, de tout ce qui est blockchain et cryptomonnaie. D’ailleurs, elle figure dans la liste de ceux qui ont contribué au financement de la série A de MoonPay.

Sa participation à la Binance Blockchain Week Paris est cependant justifiée par son intérêt dans ce domaine et son projet de créer un élément numérique qui va rassembler sa communauté. La tenniswoman voit dans le web3 une opportunité pour ses fans, et ses supporters de vivre une fois de plus les émotions de ses différents matchs. 

Ensuite, Maria Sharapova désire créer un espace pour les femmes sur le web3. Cette initiative est la contribution qu’elle peut faire pour la démocratisation du web3 du côté féminin. Le projet est d’ailleurs bien accueilli par ses supporters féminins.

Maria Sharapova sur le web3 et les NFTs

Permettre aux femmes entrepreneurs d’entrer sur le web3

Maria Sharapova veut également entrer sur le web3 pour donner aux femmes entrepreneures la chance d’intégrer le milieu. Elle estime que les femmes ont aussi le droit d’œuvrer dans ce domaine, et qu’elles ont d’ailleurs tout le potentiel pour y trouver du succès. Son entrée sur le web3 ne va pas uniquement servir d’exemple, mais devrait ouvrir le chemin à d’autres femmes entrepreneures.

La tenniswoman a mentionné que le web3 est un espace où elle peut trouver différents secteurs des domaines de vie qui l’intéresse. En effet, c’est un espace où elle peut prendre contact avec les dernières innovations de la mode, du design, de la décoration, etc. En d’autres termes, le web3 est un endroit qui possède un potentiel économique intéressant pour les femmes entrepreneures.

Maria Sharapova désire donc entrer sur le web3 pour rester premièrement en contact avec ses fans, et pour ensuite explorer le domaine entrepreneurial de cet univers virtuel. En faisant ainsi, la tenniswoman espère embarquer d’autres femmes entrepreneures dans son aventure.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !