europe NFT

Lutte contre la contrefaçon : l’Europe mise gros sur les NFT

Bien que l’Union Européenne soit contre le Bitcoin, elle trouve tout de même juste de lutter contre les NFTs. Pour ce faire, l’UE a mis en plus un document qui détaille les mesures à prendre contre les façons de NFTs, ce qui ressemble à une grande avancée dans le domaine des NFTs et qui semble ravir les marques et voici les détails.

Les NFT pour protéger la propriété intellectuelle : un plan de l’UE

Dernièrement, l’Union européenne a déclaré qu’elle travaillait sur un système qui utilisera la blockchain et les NFT dans son optique de lutte contre la contrefaçon de biens physiques. Le système proposé sera mis en place par l’Office de l’Union Européenne pour la propriété intellectuelle après cinq ans de travail acharné. Un document récemment publié explique que l’organisation a déjà sélectionné une architecture de haut niveau pour la protection de la propriété intellectuelle. D’ailleurs, on peut y retrouver les détails concernant les généralités sur le fonctionnement du système fraîchement mis en place.

Ceux qui possèdent des biens et des droits intellectuels seront en mesure de créer des jetons numériques pour prouver l’authenticité d’un groupe de biens. Ces détenteurs de propriétaires intellectuels devront être préalablement inclus en tant que signataires approuvés pour être en mesure de créer ces produits sur la blockchain de suivi. La solution permettra ensuite de suivre la chaîne d’approvisionnement lorsque les produits seront transportés à travers différents points de contrôle. Cette manœuvre donnera l’occasion aux détenteurs de biens intellectuels de prouver que leurs produits sont authentiques.

Mise en œuvre des dispositifs

L’Office de l’Union européenne pour la défense de la propriété intellectuelle espère mettre en place un système opérationnel d’ici à la fin de 2023. Cependant, afin d’atteindre cet objectif, il devra créer un système de registre pour regrouper tous les détenteurs de propriété intellectuelle, les opérations logistiques et les détaillants dans l’Union Européenne. Toujours pour mieux atteindre son objectif, le rapport indique que le système cherchera à être praticable avec les solutions déjà existantes de suivi de la chaîne d’approvisionnement.

Nous sommes ici, face à l’une des premières applications de la technologie blockchain, mais à la seule condition que l’UE atteint ses objectifs. Notez toutefois que la technologie blockchain a également déjà été utilisée pour le suivi de la chaîne d’approvisionnement. Dernièrement, un projet de blockchain d’entreprise nommé Vechain, a annoncé un partenariat avec une solution technologique de chaîne d’approvisionnement mondiale nommée Orionone, pour placer la blockchain dans sa pile de technologies de travail.

L’Union européenne discute aussi actuellement de la loi MiCA, une proposition de loi à l’échelle de l’Union pour réglementer les cryptomonnaies. Par ailleurs, l’UE souhaite mettre en place un protocole de communication et de connexion avec les fournisseurs qui œuvrent déjà dans les blockchains et des NFT, ce qui est une grande première en Europe.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !