Le fameux fondateur de LinkedIn veut aussi sa part de NFT

Le fameux fondateur de LinkedIn veut aussi sa part de NFT

Le NFT devient un phénomène. Les grandes stars, les maisons de couture, les entreprises multimédias et d’autres grandes industries lancent des collections NFT pour rester dans les annales du web3. Avoir une collection NFT pour être dans l’air du temps est maintenant chose courante. Le nouveau venu dans ce monde d’objets collectors virtuel est un milliardaire.

Il s’appelle Reid Hoffman, et l’homme et c’est l’un des fondateurs de LinkedIn. Son projet de collection NFT est basé sur la cryptomonnaie Solana. Il prévoit de concevoir ses NFT avec une intelligence artificielle selon l’annonce qu’il a faite le 21 juillet. Le milliardaire suivrait le même chemin que celui emprunté par les créateurs des CryptoPunks. 

Même si le concept n’est pas vraiment nouveau, Reid Hoffman mise sur son projet. Il pense que ses séries de NFT feront sensation tout comme les premières cryptomonnaies à leur époque. En effet, le projet part d’un concept encore à ses prémices. Malgré cela, ses collections NFT devraient réellement toucher le public pour porter ses fruits.

Reid Hoffman se lance dans les NFT

Reid Hoffman compte lancer ses séries de NFT en les adossant sur Solana (SOL). Les collections de NFT en question concernent des séries d’images générées par l’intelligence artificielle DALL E. Chaque image est unique et ne comporte pas de copie. Toutefois, tout le monde peut copier l’image. 

L’idée de Reid Hoffman serait de tokeniser ces images générées automatiquement par DALL E. Il a également trouvé la bonne idée de renommer chaque image en empruntant un mot étranger assez suffisant pour traduire ce qui a été produit par DALL E. Les collections semblent d’ailleurs originales, même si elles ne figureront pas dans la galerie virtuelle d’eBay.

En ce qui concerne le prix de ces NFT, une image vaut à peu près 12 SOL, ce qui peut correspondre à plus ou moins à 500 $. Si les ventes prospèrent, le projet portera rapidement ses fruits. D’une manière ou d’une autre, l’originalité des images et de leur titre séduit le public du web3.

Reid Hoffman se lance dans les NFT

Sa collection est générée virtuellement

Reid Hoffman a choisi DALL E pour la création de ses NFT pour la facilité de création qu’offre l’intelligence artificielle. Non seulement le processus est facile, mais permet une part d’originalité. La création d’image à partir de DALL E consiste à donner un mot à l’intelligence artificielle pour que cette dernière puisse en faire le schéma. 

C’est l’une des raisons qui a poussé le milliardaire a fournir des noms étrangers dans le processus de création. Chaque image pourrait être  unique avec cette technique. Les possibilités de copies ne sont par contre pas contrôlées. 

D’ailleurs, Hoffman projette de détruire les NFT non vendus ou restés au placard trop longtemps. Ce serait l’une des façons qu’il a en possession pour protéger ses images tokénisés des contrefaçons. 

Le projet de Reid Hoffman apporte du nouveau dans la technologie NFT. C’est un projet qui valorise aussi bien DALL E que la cryptomonnaie Solana. Ce projet inciterait également les profanes à intégrer le marché, non seulement pour prendre sa part de NFT, mais aussi pour lancer des collections.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !