Guerre en Ukraine : le gouvernement mise sur le NFT pour financer l'effort de guerre

Guerre en Ukraine : le gouvernement mise sur le NFT pour financer l’effort de guerre

Il est temps pour l’Ukraine de soutenir l’effort de guerre. À ce stade où la situation russo-ukranienne se qualifie de guerre d’usure, l’Ukraine doit continuer de financer son armée. Les dégâts faits dans le pays ne permettent plus de soutenir la troupe. Le pays doit compter sur les aides et les financements externes pour garder sa souveraineté.

Le 21 juin 2022, le premier ministre Mykhailo Fedorov a annoncé ce qu’allait faire l’Ukraine. Le pays va puiser son financement dans l’univers des NFT. L’Ukraine va donc puiser dans le métaverse. C’est un concept qui n’est pas familier à la majorité, que ce soit en Ukraine ou dans le reste du monde.

Dans tous les cas, l’achat de NFT et par conséquent la vente, est une activité lucrative. On peut gagner de l’argent et à un montant étonnement intéressant avec le NFT.  C’est surtout le cas avec le phénomène Cryptopunk et c’est justement le domaine que l’Ukraine exploite pour le financement de l’effort de guerre.

Cryptopunk, des personnages générés par ordinateur

Pour comprendre ce que l’Ukraine va faire, il faut déjà comprendre ce qu’est le cryptopunk. Alors, il s’agit d’une collection de NFTs représentant des petits personnages pixélisés. Ces NFTs sont générés par un algorithme. Le concept a été trouvé par Hall & Watkinson qui l’ont ensuite lancé via Larva Labs. Pour rendre ces figures uniques, ils les ont configurés en tokens non fongibles sur Ethereum.

On peut dire que les cryptopunk sont les premiers NFT. On les achète avec du Ethereum. Les historiques de vente des cryptopunk sont étonnants. Figurez-vous que le cryptopunk #5822 s’est vendu à 8 000 ETH ou 23.7 millions de dollars américains en février 2022. Cette explosion du cours des cryptopunk a commencé en 2021.

Le concept de la rareté

Les cryptopunks valent cher en raison de leur rareté. En effet, l’algorithme qui les génère ne reproduit pas deux fois de suite un même numéro. Ces personnages sont des phénomènes pour les fervents utilisateurs de blockchain. Leur rareté en fait des objets virtuels rares et de grande valeur.

En effet, ces personnages loufoques ont révolutionné l’art numérique. Le débat sur le sujet est toujours bouillonnant bien entendu. Plusieurs spécialistes stipulent en effet que les NFT ne peuvent pas être qualifiés d’art.

Dans tous les cas, les cryptopunks sont rares et se valent par cette qualité.

L’Ukraine vend #5364

La communauté des cryptos a conféré des dons en NFT et en cryptomonnaies à l’Ukraine au début de la guerre. Aujourd’hui, l’Ukraine est en mesure de mettre en vente ses avoirs virtuels pour récolter un fonds de soutien pour son armée. Selon les dernières nouvelles, l’Ukraine a donc vendu le cryptopunk #5364 pour la somme de 90 Ethereum. En USD, ce montant vaut plus de 100 000.

En continuant dans cette lancée avec ses réserves de cryptomonnaies et de tokens non fongibles, l’Ukraine pourra récolter une somme assez importante pour soutenir l’effort de guerre.

Le premier ministre de l’Ukraine n’a pas manqué de remercier la communauté crypto pour les dons qui sont apparemment l’une des plus grandes aides dont profite l’Ukraine actuellement.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !