Columbia Records NFT

Columbia Records veut aussi un bel avenir dans l’univers NFT

Comme presque toutes les entreprises conscientes du fait que le web3 représente l’avenir, Columbia Records a passé le pas ! En effet, cette filiale de Sony Music Entertainment a déposé une demande d’enregistrement de marque aux USA pour la musique, les clips et pour d’autres produits sous forme de NFT, voici les détails.

Columbia Records a déposé une marque officielle

Sony Music Entertainment a déposé une demande d’enregistrement de marque pour le logo de Columbia Records, ce qui indique que la maison de disques prévoit de sortir des NFT prochainement. Cette information a été révélée le 6 septembre dans un tweet de l’avocat spécialisé dans les marques, Mike Kondoudis.

Déposée le 30 août auprès de l’Office des brevets et des marques des États-Unis, la demande couvre les enregistrements audio et vidéo téléchargeables présentant des performances musicales en direct, les enregistrements audios présentant de la musique, des images et des illustrations relatives à des performances musicales en direct, et les fichiers multimédias contenant des illustrations, du texte, des fichiers audio, vidéo et audio authentifiés par des jetons non fongibles (NFT).

La demande couvre également les biens et services non Web3 tels que les services de marketing musical, la production de podcasts, les services de distribution de musique et la gestion d’artistes. On peut parler ici d’un dépôt de brevet bien remarquable et d’ailleurs, l’avenir s’annonce intéressant pour ce label.

Columbia Records et Philips dans le web3

Le commencement de plusieurs grands projets

Pour Sony Music, ce n’est pas le premier projet qui surfe sur la vague et le potentiel du Web3. En effet, par le passé, le géant américain a déjà montré qu’il croyait profondément à l’évolution inévitable du monde de la musique et sa participation au tour de table financier de MarkersPlace en est la preuve. En outre, la plateforme en question a clôturé un investissement de 30 millions de dollars en août. Les principales sociétés qui ont participé à l’opération sont : Pantera Capital, Bessemer Venture Partners, Coinbase Ventures et Sony Music Entertainment.

Notez qu’en mars, la société s’est associée à Solana Snowcrash et au géant de la musique Universal Music Group pour publier les collections NFT de Bob Dylan et Miles Davis. D’ailleurs, les NFT et les Metaverse prennent peu à peu de l’importance dans l’industrie de la musique et du divertissement. En effet, le 29 août, les Video Music Awards de MTV ont fait la part belle aux performances en ligne et virtuelles, avec Eminem et Snoop Dogg qui ont interprété leur nouveau single dans un Metaverse créé par Yuga Labs, la même société que celle à l’origine du Bored Ape Yacht Club.

En somme, l’industrie musicale risque de nous surprendre dans ses actions dans le web3 et ce pas que Columbia Records a fait n’est qu’un début. Il ne nous reste plus qu’à attendre ce que ces grandes industries du show-biz nous réservent en matière de NFT.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !