C'est trop déstabilisant ! Les NFT pourraient financer aussi bien les propagandes que les terrorismes

C’est trop déstabilisant ! Les NFT pourraient financer aussi bien les propagandes que les terrorismes

Les tokens non fongibles sont au cœur de toutes les inquiétudes. Les NFT seraient-ils potentiellement dangereux pour la sécurité internationale ? 

Le sujet est aux lèvres des habitués du web3 depuis l’apparition du NFT à caractères terroriste. Ce NFT a pris d’assaut les responsables de la sécurité nationale des USA. 

Le contenu du NFT s’apparente à tout ce que l’on peut qualifier de propagande pour le terrorisme. En d’autres termes, ce serait le précurseur d’un élément blockchain pour financer les actes terroristes. Même si aucun mot exact ne mentionne l’éventualité d’un financement de projet terroriste sur le NFT, nous nous trouvons devant un fait qui laisse à réfléchir.

NFTs à caractères terroristes

Trois NFTs à caractères de propagande terroriste sont apparus sur le web3 ce mois d’août. Le premier porte l’identification IS-NEWS #01. Ce NFT a clairement été partagé par un partisan terroriste vu son contenu. C’est une propagande de guerre dans sa forme la plus explicite. Le NFT affiche d’ailleurs une image d’incitation à la haine.

Les deux autres NFT sont tout aussi explicites que le premier. Le deuxième NFT s’intitule Chemist. Le NFT est un tutoriel de fabrication d’explosifs. Le troisième NFT est intitulé Cigarettes or Miswaks ; il s’agit d’une propagande contre la cigarette. Les campagnes terroristes utilisent majoritairement ce type de propagande. 

Ces trois NFTs sont apparus sur le web3 et y étaient visibles pendant un moment assez court. En effet, les responsables des plateformes d’échanges sur lesquelles ces NFTs sont apparus ont pris leurs dispositions. Ces NFTs ont été supprimés en raison de leur caractère non conforme à la politique des plateformes d’échanges.

En même temps, si ces trois NFTs ont réussi à se faire une place sur le web3 pendant un certain laps de temps, l’avenir peut nous réserver bien des surprises. Nous ne savons pas encore de quoi sera fait demain, mais il est temps de doubler de vigilance.

NFTs à caractères terroristes

Que faut-il retenir de cet épisode ?

Matthew Levitt atteste que les cryptomonnaies ne sont pas encore devenues un moyen principal de financement du terrorisme. L’homme travaille dans la sphère anti terroriste et est le mieux placé pour spéculer sur le sujet. 

Le fait est que les cryptomonnaies, et les NFTs sont exploitables de mille façons. Ces actifs numériques sont déployés pour faire des dons, financer plusieurs types de projets, etc. La blockchain étant décentralisée, il est assez facile de manipuler les fonds pour le financement de projets douteux. D’ailleurs, le cas de ces trois NFTs ne serait pas le premier à avoir alerté les utilisateurs du web3.

Cet épisode des NFTs à caractère terroriste procure un sentiment d’insécurité chez plusieurs adeptes du web3. Cette peur est légitime. Par contre, la sphère anti terroriste a étudié la question depuis un assez long moment. L’apparition des propagandes terroristes sur le web3 est inévitable d’après les spécialistes sur la question. 

Les utilisateurs de la blockchain doivent garder leur sang-froid et faire toujours preuve de discernement vis-à-vis de ces contenus. De leur côté, les développeurs travaillent sur les meilleures façons d’anticiper l’apparition de nouveaux éléments à caractère terroriste sur le web3.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !