Campagne électorale aux USA : les NFT ont la place d'honneur

Campagne électorale aux USA : les NFT ont la place d’honneur

Le jeton non fongible prend de l’ampleur dans le secteur politique, après avoir démontré ses potentiels dans le secteur économique. Le NFT apporte en effet des changements dans le paysage électoral aux quatre coins du monde. Lors de la dernière élection présidentielle en Corée du Sud par exemple, le Parti Démocrate a utilisé les tokens non fongibles pour toucher les jeunes électeurs. 

Cette fois-ci, le NFT entre en jeu pour la campagne électorale de la prochaine présidentielle des USA. Eh oui, les entreprises du secteur NFT sont avides de succès. Elles se battent contre vents et marrées pour avoir les marchés les moins exploités, même si le web3 laisse encore assez de champ libre pour tous les imaginaires commerciaux. 

Cette nouvelle initiative qui prend ses racines aux États-Unis est signée DataVault Holdings. L’entreprise envisage de fournir des tokens non fongibles à ceux qui ont participé aux comités politiques. Leur premier but dans cette démarche est marketing bien entendu.

DataVault Holdings sur la scène politique

Le 21 Septembre dernier, le représentant juridique de DataVault Holdings s’est entretenu avec un responsable de la FEC ou Commission électorale fédérale des États-Unis. Lors de cet entretien, l’avocat a avancé au responsable de la FEC le projet de DataVault Holdings de fournir des NFTs à tous ceux qui ont participé aux comités politiques.

L’entreprise ne pouvant pas aller à l’encontre de la souveraineté du gouvernement, il leur a fallu s’enquérir des recommandations de la FEC. 

Dans ce projet, DataVault Holdings souligne le fait de n’être qu’un fournisseur commercial. L’entreprise ne revêt pas de couleurs politiques. 

Pour réitérer son initiative purement commerciale, l’entreprise propose de distribuer ces NFTs sous forme de souvenir électoral. L’entreprise prévoit de commercialiser ces NFTs comme le feraient les fournisseurs de différents goodies pendant les campagnes électorales. Contrairement à ce goodies cependant, DataVault Holdings offre quelque chose d’innovant.

DataVault Holdings sur la scène politique

Qu’en dit la FEC ?

La FEC est appelée à analyser cette situation pour déterminer ce que DataVault Holdings peut faire et ce qu’elle ne peut pas faire. D’ailleurs, DataVault Holdings ne peut aller à l’encontre des lois gouvernementales sur le financement des campagnes électorales. Il lui faut donc connaître de A à Z ce que la FEC autorise dans ce secteur. 

Les représentants juridiques de DataVault Holdings et la FEC se sont donc entretenus, et les deux parties ont soulevé un avis émis en 2019. A la FEC de mentionner dans cet avis que les NFTs représentent les mêmes valeurs que les goodies utilisés dans les campagnes électorales. En ce sens, les entreprises qui promeuvent les NFTs peuvent très bien œuvrer sur les campagnes électorales.

Le projet de DataVault Holdings

Le but de DataVault Holdings est d’octroyer une valeur de 10 $ à chaque NFT. Ceci permet aux comités de campagne de gagner 10 $ pour chaque NFT et à DataVault Holdings de toucher un frais de transaction de 3 $ à chaque échange. 

Le projet est correct et tout à fait justifiable en sa qualité commerciale. Le gouvernement doit toutefois rester vigilant pour éviter de se faire enrôler dans des cas de financement à caractère douteux comme dans le cas des campagnes de financement pour l’État islamique.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !