Que donnerait une fusion entre le métaverse et l'industrie de la mode ?

Que donnerait une fusion entre le métaverse et l’industrie de la mode ?

L’industrie de la mode est déjà intégrée dans le métaverse. La mode numérique fait des adeptes, mais est tout aussi discutée. Plus d’une marque a déjà intégré le système. C’est une révolution que les marques les plus prestigieuses ne peuvent pas bouder. D’une manière ou d’une autre, entrer dans le métaverse pour une grande industrie est actuellement synonyme de réussite.

Cette révolution numérique de l’industrie de la mode apporte plusieurs bienfaits. Le projet séduit bien qu’il puisse susciter la réticence des puristes. Pourtant, les temps changent et les mœurs suivent. La mode dans le métaverse incite à l’inclusivité. Cette politique même de l’inclusion est maintes fois débattue dans l’actuelle société du numérique.

Il ne faut pas oublier que la création dans le métaverse pour les grandes industries implique le dépôt de marque. On n’a pas manqué cet épisode depuis que Timberland, Balenciaga ou encore Gucci sont entrés en scène. Aujourd’hui, l’industrie de la mode popularise la tendance. On entre dans une ère différente, mais est-ce juste une matière de tendance ? Zoom sur la question.

La mode numérique, une nouvelle tendance

La mode numérique c’est Dolce & Gabana qui ont raflé 6 millions de dollars en collection NFT. On note également la vente du sac NFT de Beyoncé qui s’est vendu plus cher que le sac réel. Une vente à 4 000 dollars pour un sac virtuel se note quand même dans les annales. Ensuite, on ne peut ignorer Louis Vuitton avec son initiative de collections NFT surprises.

Les adeptes du monde numérique raffolent de ces modes virtuels. Ils mettent le prix fort pour acquérir des accessoires et vêtements de marque ne serait-ce qu’en NFT. Le fait est que ces NFT s’achètent en cryptomonnaie et qu’il est toujours plus facile de faire grossir une économie crypto qu’une économie en devise fiat.

Actuellement, les spéculateurs pensent qu’il ne s’agit que d’une tendance. La chose selon eux va disparaitre du jour au lendemain. Pourtant, le métaverse commence à prendre le dessus dans la vie d’un certain nombre de personnes. C’est notamment le cas de ceux de la Gen Z. Cette tendance devrait pourtant se démocratiser dans les années à venir.

La mode numérique, une nouvelle tendance

La mode dans le numérique, redéfinis la mode

La mode est redéfinie par le numérique à en juger les points positifs de la création des collections NFT. Voici ce que l’on retient de l’initiative :

  • Les créations NFT sont moins énergivores et impliquent un bilan carbone moins contraignant. Créer les échantillons en NFT est de ce fait plus sain pour la planète. Le concept est moins couteux, et plus avantageux.
  • Les NFT seront dans les prochaines années massivement accessibles. L’industrie de la mode permettra une réelle inclusion dans la société à classes sociales bancales.
  • La mode dans le virtuel permet d’expérimenter les expériences de vie intéressantes comme ce qui est prévu de se passer dans l’enseignement supérieur.

En bref, l’intégration de la mode dans le métavers est très lucrative pour les grandes marques. Ensuite, la mode virtuelle permet de limiter les productions qui nuisent à la planète pour ne se concentrer que sur l’essentiel. Tout le monde y gagne en fin de compte.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !