Malgré les déceptions de Meta, il n'hésite pas à lancer des projets fous de métaverse avec L’Oréal

Malgré les déceptions de Meta, il n’hésite pas à lancer des projets fous de métaverse avec L’Oréal

Meta et le groupe L’Oréal lancent un programme d’accélération pour les start-ups sur le métaverse. Le projet encourage le développement du web3 en son cœur et à l’international. Ce soutien permet aux créateurs de mettre en scène leurs projets pour le bien de la communauté actuelle du web3 premièrement et pour la promotion de l’internet du “futur”, ensuite.

Le groupe L’Oréal soutient le projet dans son attachement aux valeurs inclusives de ses grandes lignes. Aucune start-up ne sera mise à la marge dans ce projet, chacune a la possibilité de se présenter en amont et en aval.

La sélection se fera en toute transparence et prendra en compte plusieurs critères en adéquation avec la politique d’inclusivité de Meta et du groupe L’Oréal.

Meta et le groupe L’Oréal en partenariat pour le métaverse

Les grandes marques de mode et de cosmétique entrent sur le web3 ; Gucci et Armani Beauty figurent dans cette liste. L’implication de ces enseignes sur le web3 est un bon indicateur de développement. L’Oréal est aussi déjà sur le web3, mais cette fois-ci son implication soutient des projets autres que les siens.

Meta a initié un partenariat avec L’Oréal France pour aider les startupers à concrétiser plus rapidement leurs projets relatifs au métaverse. Dans ce projet la créativité et l’inclusivité sont mises au-devant de la scène. Une politique axée sur la démocratisation du métaverse à l’international.

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 20 novembre 2022. Tous les projets porteurs seront étudiés en amont et en aval, mais 5 seulement seront gratifiés.

Meta et le groupe L’Oréal en partenariat pour le métaverse

Quels sont les projets pris en compte ?

Meta et L’Oréal décident de considérer tous les thèmes dans ce projet de soutien. La mode, la technologie, l’environnement, l’éducation, le sport sont entre autres des possibilités de thème. Ensuite, les sélectionneurs considèrent toutes les facettes du métaverse dans la sélection des projets. 

Les startupers peuvent présenter des projets de NFT, d’animation et d’immersion virtuelle, de réalité augmentée, etc. Tous les domaines relatifs au web3 sont à explorer. Il n’y a pas de limite tant que les projets restent créatifs, et inclusifs. 

Laurent Solly, Vice-Président Europe du sud de Meta voit dans ce projet la construction d’un métaverse “collectif, créatif et inclusif”.

Le programme d’accélération de start-up

Dans ce programme, Meta et L’Oréal France ouvrent la porte de Station F aux startupers retenus. Ces derniers jouiront de toutes les ressources nécessaires à la bonne concrétisation de leurs projets au sein du campus. Ils sont aussi conviés à plusieurs conférences et projets d’échanges.

Ces startupers méritants profiteront d’un espace de travail équipé au sein du campus. Ils auront également l’appui et l’assistance de mentors venus de Meta AI et du groupe L’Oréal. 

Le programme est entièrement focus sur la pleine réalisation des projets pour correspondre aux besoins des utilisateurs du métaverse de toutes les catégories et de tous les domaines.

Meta et le groupe L’Oréal encouragent les startupers à se lancer sur le web3 par l’initiative de ce programme. Cette démarche nous prouve qu’il ne faut pas forcément être un Hermès ou un NFL pour se lancer sur le métaverse !

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !