La startup coréenne WideBrain promet des espaces virtuels privés dans le métaverse

La startup coréenne WideBrain promet des espaces virtuels privés dans le métaverse

Le métaverse ne cesse de grossir grâce aux start-up qui ont décidé d’en faire leur terrain de jeu. Pendant le K-métaverse, un événement axé sur le web3 et ses opportunités, et notamment sur le métavers, la startup WideBrain a par exemple épaté les participants. L’événement s’est tenu en Corée du Sud et a permis à toutes les start-up du pays d’exposer leurs projets.

Widebrain, une jeune startup coréenne offre des opportunités diverses aux utilisateurs des espaces virtuels privés ou publics. Ce projet a interpellé le gouvernement sud-coréen et fera partie des meilleures initiatives du métavers de demain. En Corée du Sud d’ailleurs, le gouvernement est ouvert sur la démocratisation du métaverse et de ses opportunités.

Widebrain exploite les espaces virtuels

La startup Widebrain est née en 2018 et elle façonne ses projets dans le web3. Son dernier projet dans le métaverse concerne la création d’espaces virtuels privés et publics. Ces espaces sont accessibles via casque VR. La startup propose une exploration de ces espaces avec la réalité augmentée, réalité mixte ou encore réalité étendue.

En d’autres termes, l’utilisateur explore un espace virtuel avec une expérience immersive provoquée par la technologie de la réalité virtuelle. C’est l’un de ces services développés pour rapprocher virtuellement les gens, mais avec l’avantage de “réalité augmentée”.

Le rapprochement des personnes géographiquement éloignées n’est pas l’unique atout du service proposé par WideBrain. Plusieurs domaines d’activité peuvent jouir de cette technologie, allant du commerce à l’éducation.

Widebrain exploite les espaces virtuels

WideBrain propose des espaces de réunion

WideBrain met à disposition des institutions gouvernementales et privées des espaces virtuels équipés sur le métaverse. Des réunions, des salons, des expositions, de la vente en ligne, et des rencontres en tout genre sont à prévoir dans ces espaces.

Pour en bénéficier, l’organisme intéressé peut acheter son espace virtuel conçu sur-mesure ou louer un espace déjà disponible sur le métaverse de la startup. Pour jouir de ces espaces, il faut disposer des équipements nécessaires ; à savoir le casque VR et un ordinateur connecté à internet.

Les réalisations de la startup

Ce projet d’espaces virtuels dédiés aux institutions diverses n’est pas l’unique projet de WideBrain. La startup projette par exemple de créer une plateforme de tourisme virtuel à Busan. Elle a déjà fait quelques pas dans ce domaine du tourisme intelligent.

WideBrain a aussi conçu un espace virtuel pour le groupe LG. La startup a travaillé sur une présentation virtuelle d’une maison domotique entièrement signée LG. La réussite de ce projet a encouragé la startup à développer d’autres idées sur les salons et les expositions sur le metaverse.

Les activités de WideBrain sont rémunérées par la location des espaces virtuelles et leur création. La startup utilise également la rémunération par les annonceurs dans sa stratégie marketing. Avec ces sources de revenus fiables, WideBrain peut espérer la longévité de ses activités.

Le métaverse offre une opportunité de connexion que l’on n’a pas eu la chance d’avoir avec la web2. Les projets comme ceux de la startup Widebrain nous donnent déjà un aperçu de ce que seront les réseaux sociaux de demain.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !