Des projets de métaverse prometteurs pour Hermès

Des projets de métaverse prometteurs pour Hermès

Le français Hermès entre dans le métaverse. La marque de luxe a solennellement fait parvenir des demandes auprès de l’Office américain des brevets et des marques (USPTO). Les projets de la maison Hermès sont orientés mode, NFT, crypto. C’est une promesse de collection NFTs et de défilé de mode virtuel à réalité augmentée. 

Hermès arrive après Dolce & Gabbana, Tiffany et Gucci. Quoi qu’il en soit, l’industrie de la mode web3 s’étoffe d’une pièce de taille avec son arrivée. Pour rappel, la mode est un secteur porteur sur le web3. Les chiffres d’affaires des grandes marques investies dans le NFT s’élèvent à plusieurs millions de dollars actuellement.

D’ici quelques années, ces chiffres atteindront les milliards de dollars américains. L’actuelle décision d’Hermès tend vers la recherche de cette réalisation financière grandiose. En même temps, Hermès se lance pour mettre les points sur les i dans l’affaire Rothschild MetaBirkins. 

Hermès dépose des demandes auprès de l’USPTO

Toutes les entreprises désireuses d’investir sur le web3 doivent déposer une demande auprès de l’USPTO. C’est l’étape qui va crédibiliser le projet. Il s’agit également d’une étape qui permet de protéger les créateurs et leurs œuvres.

Hermès a déposé ses demandes pour faire son entrée solennelle dans le métaverse. Les dossiers parleraient de NFT, de cryptomonnaie, et de métaverse.  

La maison Hermès projette la mise à disposition d’une application de stockage. Les cryptoinvestisseurs disposent de cette application pour mettre différents actifs numériques à l’abri. L’espace de stockage prendra en charge les objets numériques relatifs à Hermès et à la mode. Cet espace personnel réservé aux cryptoinvestisseurs fashion victime possède un côté sacré qui devrait séduire plus d’un.

Le mandataire en brevets Mike Kondoudis a fait mention de ces points concernant le dépôt des demandes d’Hermès : NFT + monnaie virtuelle, Crypto + NFT Trading, Marketplace de biens virtuels, vêtements, chaussures et défilés de mode virtuels.

Hermès dépose des demandes auprès de l’USPTO

Hermès poursuit Mason Rothschild

En janvier de cette année, Hermès poursuit en justice Manson Rothschild. Ce dernier a lancé une collection d’objets numériques labellisés MetaBirkins. Les sacs Birkins de chez Hermès seraient bel et bien la source d’inspiration de Manson Rothschild dans le lancement de sa collection. Cette initiative de Rothschild n’a pas plu à Hermès.

Se sentant usurpé par Mason Rothschild, Hermès a agi pour démanteler le projet MétaBirkins. Une plainte de plusieurs pages fut rédigée sur cette affaire. Rothschild a rapidement compris son erreur. 

Hermès a décidé de se faire un nom sur le web3 pour éviter les malentendus, et les futurs éventuels cas de contrefaçons virtuelles. La marque a préparé ses projets sur plusieurs mois. Ses propositions pour la communauté web3 semblent transcendantes jusqu’ici. 

Tout comme Yves Saint Laurent, et les autres marques luxueuses de mode, Hermès a un avenir assuré sur le web3.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !