Fujifilm renouvelle son appareil photo instantané le plus populaire

Les appareils photo instantanés, souvent appelés Polaroid, reviennent sur le devant de la scène. Entre nostalgie et plaisir de l’objet physique, l’instantané fait des émules et prend à contrepied l’omniprésence des réseaux sociaux en permettant des moments de partage et d’échange réels.

Retour sur l’histoire

L’appareil photo instantané fut inventé par Polaroid dans les années 1950. Mais c’est à partir de 1972 que la marque devient incontournable. Le premier appareil automatique et motorisé fait son apparition. Le SX-70 connait un succès fulgurant et une année après sa sortie ce n’est pas moins de 5000 appareils qui sortent tous les jours des usines de Polaroid.

Ce succès est confirmé par le OneStep en 1977 qui popularise la photographie instantanée avec un appareil au prix plus accessible. Le grand public s’est approprié le nom de la marque pour définir les appareils instantanés. On parle depuis d’un Polaroid.

Quelques années plus tard, avec l’apparition de la photographie numérique, Polaroid ne réussit pas à s’adapter. Finalement en 2008, la marque qui n’est plus que l’ombre d’elle-même depuis la fin des années 90, déclare faillite.

Polaroid à depuis été racheté et relancé avec une petite gamme d’appareils instantanés et d’imprimantes portables mais elle a perdu son hégémonie entre temps.

Fujifilm domine le marché de l’instantané

A la suite de la faillite de Polaroid, Fujifilm s’est retrouvé seul sur le marché du film instantané. Le secteur n’est alors plus tellement porteur mais les choses vont vite changer.

D’abord remis au goût du jour grâce à l’apparition d’appareils instantanés dans des séries TV asiatiques – qui n’étaient d’ailleurs pas de la marque Fujifilm – la compagnie nipponne a su maintenir une production de films instantanés vendue sous le nom Instax avec une bonne qualité d’impression à un coût maitrisé.

Evidemment la qualité du film est toute relative comparée à ce que produit une imprimante professionnelle mais elle est du moins d’une qualité nettement supérieure que le film Polaroid pour un prix moins élevé.

Fujifilm propose également toute une gamme d’appareils photo instantanés allant de l’entrée de gamme à 60€ à du haut de gamme à 150€. Le plus populaire des appareils est également le modèle le moins cher, l’Instax Mini 9. Celui-ci est automatique, facile à prendre en main et ressemble à un jouet.

Le nouvel appareil Instax

Début 2020, Fujifilm à renouvelé son Instax Mini 9 avec la sortie de l’Instax Mini 11. Pourquoi pas le 10 ? Et bien parce que l’Instax Mini 10 est en fait un ancien appareil déjà existant.

Pour aller encore plus loin dans la simplicité et permettre à n’importe qui, même un enfant, de réussir à prendre une photo instantanée, Fujifilm a introduit des nouveautés innovantes.

Instax Mini 11

Tout d’abord la bague de contrôle qui permettait sur l’Instax Mini 9 de régler l’exposition en fonction de la luminosité ambiante parmi 4 choix différents a disparu. Le capteur de lumière interne à l’appareil ne se contente plus de proposer l’exposition qui convient le mieux mais va régler automatiquement l’appareil en toute transparence pour l’utilisateur. Et au lieu d’adapter l’ouverture de l’objectif à la luminosité, c’est maintenant la vitesse d’obturation qui varie, c’est-à-dire le temps de capture de la lumière par l’objectif tandis que l’ouverture reste fixe.

La différence de qualité est impressionnante et il suffit de regarder ce test du Fujifilm Instax Mini 11 pour voir la différence avec le Mini 9. Les fonds sont beaucoup moins assombris tandis que la forte luminosité est mieux gérée.

En parallèle Polaroid vient de sortir un nouvel appareil avec un autofocus – option inédite dans le monde de l’instantané – et un flash dont la puissance varie.

On pourrait croire que la photographie instantanée ne joue que sur la carte du vintage pour faire des adeptes mais les évolutions s’accélèrent pour toucher un public de plus en plus nombreux à l’heure ou beaucoup prennent conscience de la part trop grande qu’à pris les réseaux. Prendre le temps de réfléchir à la composition de votre photo, attendre le temps que le film se développe et partager une photo unique avec ses amis risque bien de vous faire devenir addicte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *