Charlène de Monaco web3

Une princesse dans le Web3 ? Charlène de Monaco se laisse embarquer !

Après l’entrée de la très regrettée Queen dans le web3, c’est désormais la princesse Charlène de Monaco qui y fait ses premiers pas. D’ailleurs, de plus en plus de célébrités se lancent, conscientes de ce que le web3 peut apporter à l’humanité. Quoi qu’il en soit, voici ce que la princesse de Monaco a fait dernièrement…

Le Web3 pour sensibiliser au sort des personnes affamées

La princesse Charlène de Monaco et son organisation caritative, la Princess Charlene of Monaco Foundation SA (PCMFSA), sont en train de suivre l’évolution du temps. En collaboration avec l’artiste sud-africain de renommée internationale, Junaid Senechal-Senekal, la fondation a récemment lancé sa première collection de NFT, mise en vente le 1er octobre. La collection NFT de 15 pièces comprend des peintures d’innombrables enfants et chacune d’entre elles porte en filigrane le visage de la princesse Charlene.

L’objectif de la vente de NFT est de collecter des fonds pour nourrir des enfants affamés en Afrique du Sud et faire d’autres dons. La princesse Charlene a également déclaré à un média impliqué dans le web3 et son évolution que si les efforts de sa fondation ne parviennent peut-être pas à éliminer complètement la faim chez les jeunes dans le monde, elle espère au moins que les NFT contribueront à rappeler au monde que des centaines de millions de personnes se couchent encore le ventre vide.

nft charlène

La princesse Charlène de Monaco s’est exprimée

Suite à son annonce et son action, des médias se sont intéressés aux NFT de la fondation de la princesse, et l’on interroge sur d’éventuelles fraudes. En effet, dernièrement, les fraudes concernant les NFTs semblent être une pratique courante, ce qui provoque une méfiance générale normale.

Aussi, elle a répondu que, contrairement à d’autres technologies, la blockchain permet de retracer beaucoup plus facilement les fraudes et les transactions fictives. Elle a ajouté que c’est en partie pour cette raison qu’il y a tant de temps d’antenne dans les nouvelles, il est facile de trouver, de tracer et d’attribuer une valeur, donc il est facile d’en parler.

Il n’est pas non plus pertinent de parler d’un rug pull dans le lancement de ses NFTs, car le PCMF est une entité caritative établie, et non une nouvelle communauté web3 ne va nulle part. Elle a ajouté que la technologie a besoin de plus d’offres réputées comme la sienne, qui offrent une réelle utilité et apprennent aux utilisateurs comment fonctionne un projet légitime. Il est donc plus difficile pour les fraudeurs et les escrocs de nuit d’abuser de la technologie, car ils savent ce que les projets légitimes ont à offrir.

Il est vrai que c’est toujours étrange de voir des personnalités royales s’intéresser au web3. En outre, le monde entier est habitué à voir des personnalités comme Kim Kardashian faire des pas conséquents dans le web3 et c’est encourageant pour les particuliers.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !