La Russie ne se laisse pas faire ! Elle lance son propre stablecoin

Paiements transfrontaliers en cryptomonnaies : la Banque de Russie se lance !

Malgré la guerre, il y a du nouveau en Russie puisque le ministère russe des Finances et la Banque de Russie ont déclaré repenser leur stratégie et qu’ils avaient approuvé l’utilisation de portefeuilles numériques pour effectuer des paiements transfrontaliers, une mesure considérée comme sapant les sanctions mondiales en offrant une alternative au rouble russe. On peut parler ici d’une nouvelle extraordinaire même si Sberbank a déjà fait un grand pas en matière de blockchain et voici les détails.

Les paiements transfrontaliers permettront de réduire les dépenses humanitaires

Selon le vice-ministre des Finances Alexei Moiseev dans une interview accordée à la chaîne de télévision Russia-24, il est impossible de se passer des règlements transfrontaliers en cryptomonnaie. Ainsi, le changement d’approche de la banque concernant la légalisation des paiements transfrontaliers soutiendra la Russie en permettant un moyen d’échange supplémentaire, et il peut aider à minimiser les coûts humanitaires des sanctions taillées sur mesure pour frapper 80 % des actifs bancaires de la Russie, y compris deux des plus grandes banques du pays.

Les sceptiques affirment que la manœuvre vise à échapper aux sanctions en minant des bitcoins et en créant un portefeuille de crypto-monnaies souverain. Ce vice-ministre a même expliqué que maintenant, les gens ouvrent des portefeuilles de crypto-monnaies en dehors de la Fédération de Russie. Il est donc nécessaire que cela puisse être fait en Russie, que cela soit fait par des entités supervisées par la Banque centrale, qui sont tenues de respecter toute les règles anti-blanchiment ainsi que de connaître leur client. En somme, il y a de l’avenir pour les paiements internationaux en Russie.

transactions de crypto

Volumes d’échanges de crypto-monnaies en Russie

Selon le ministère des Finances, l’approche de la Russie vis-à-vis des cryptomonnaies restera détendue, car l’infrastructure qu’ils prévoient de lancer est trop rigide pour les crypto. Le vice-ministre Moissev a ajouté que d’une part, cela donnera aux gens la possibilité de le faire et d’autre part, le mettre sous contrôle afin qu’il n’y ait pas de blanchiment, de paiement de drogues. De plus, il a ajouté que le cadre réglementaire devra encore être introduit.

Notez qu’au fil des ans, les paiements cryptiques aux frontières ont fonctionné pour d’autres pays qui ont déjà été sanctionnés. Malgré le gel par les États-Unis et leurs alliés des actifs de la banque centrale russe et la coupure de certaines banques de SWIFT, le système de messagerie qui permet des transactions transfrontalières fluides, les volumes d’échanges Crypto de la Russie entre roubles et bitcoin et tether ont bondi avec une valeur de plusieurs millions de dollars par jour. Au second semestre 2021, les importations de la Russie ont atteint en moyenne plus de 900 millions de dollars par jour, selon les données fournies par la Banque de Russie.

Avec cette avancée, la Russie est entrain d’écrire son histoire dans le web3 et il serait intéressant de se tenir au courant de ses stratégies pour redevenir indépendante, malgré cette guerre.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !