Les mineurs furtifs battent les records d’extraction du bitcoin (BTC)

Quel avenir pour le bitcoin une fois que le dernier BTC sera extrait ?

Le bitcoin (BTC) est considéré à juste titre comme la reine des cryptomonnaies. Sa capitalisation boursière et son statut de première cryptomonnaie lui ont valu ce titre. Ainsi, depuis sa création en 2009, le minage de sa Blockchain n’a cessé de croitre avec des proportions insoupçonnées. En l’espace de 13 ans, c’est un peu plus de 775 000 blocs qui ont été extraits. Ce qui est fascinant avec le minage des bitcoins est le rôle des mineurs inconnus. Ces derniers continuent de battre des records de mining et à ce rythme, on se rapproche du plafond d’extraction. En effet, le bitcoin a une quantité limitée autant que l’Or. Une fois que les 21 millions de BTC seront extraits, il ne sera plus possible de miner une pièce de plus. Et la question que tout le monde se pose est de savoir ce que va devenir la crypto une fois que cela sera fait.

Seuls 21 millions de bitcoins peuvent être extraits

En 2009, Satoshi Nakamoto mettait sur pied la première cryptomonnaies et limitait sa quantité d’extraction à 21 millions. Son plan était de donner plus de valeur à sa crypto. Le créateur anonyme du bitcoin avait créé un principe propre aux monnaies classiques : la rareté. Le fait qu’il ne soit pas possible d’extraire un bitcoin de plus une fois les de 21 millions atteints rend l’actif désirable. Ce d’autant plus qu’on sait exactement l’offre disponible, tout le contraire de l’Or. Chaque fois qu’une nouvelle mine d’or est trouvée, la quantité d’Or répertoriée augmente logiquement. En clair, avec les jetons BTC, plus on se rapproche de la limite, plus ils sont rares.

L’extraction des bitcoins continue d’évoluer à mesure que le temps passe

Pour que la Blockchain Bitcoin puisse générer des tokens, elle a besoin de passer par les mineurs. Ils doivent à leur tour mettre sur pied le matériel nécessaire pour augmenter la puissance de calcul. Cette opération est indispensable pour la validation des transactions et pour le fonctionnement optimal du réseau. Chaque fois qu’un mineur parvient à valider un bloc, il reçoit une récompense en jeton BTC. Justement dans ce jeu, les mineurs furtifs font fureur actuellement avec une exploitation intensive.

Une chose est certaine, plus on se rapproche des 21 millions de bitcoins, l’extraction s’avère compliquée. On assiste à une forte consommation d’énergie, de même qu’à l’augmentation du coût des appareils utilisés. Pour contourner toutes ces difficultés, de nombreux mineurs adoptent des outils susceptibles de leur permettre de miner le plus longtemps possible le Bitcoin.

Le minage du bitcoin est moins rentable que par le passé

Depuis le début de cette année particulièrement, les cryptomonnaies traversent une période assez difficile. Le bitcoin, depuis son pic en fin d’année dernière n’a plus jamais retrouvé les sommets, perdant plus de 50 % de sa valeur. La conséquence directe à cette crise des cryptos est la baisse des récompenses, connue sous le nom de Halving dans la cryptosphère. Having est une expression anglaise qui signifie simplement une division en 2. Et depuis sa création il y a un peu plus de 13 ans, le bitcoin a connu jusqu’à 3 halvings. Dès le lancement du bitcoin, chaque fois qu’un bloc était miné, la récompense était de 50 BTC. Après chaque halving, la récompense perdait 50 % de sa valeur initiale.

Si les calculs sont exacts, il faudra attendre au moins 100 ans pour assister au minage du dernier bitcoin. Les estimations situent le prochain halving en mars 2024. D’ici à la, le nombre total des jetons émis par chaque bloc sera de 3,125 pièces. Une chose est certaine, plus il y aura la baisse de rentabilité, plus le bitcoin sera désiré. Ces prédictions peuvent sembler bizarres quand on sait qu’en seulement 11 ans, plus de 19 millions de BTC ont été extraits. Mais, les prochaines pièces seront plus complexes à miner et pour atteindre le cap des 21 millions de BTC, il faudra attendre 2140.

Quel avenir pour les mineurs une fois le cap de 21 millions atteint ?

Un jour ou l’autre, le dernier bitcoin sera miné et la question de l’avenir des mineurs reviendra sur la table. Cette question sera pertinente parce que tout l’écosystème d’une crypto repose sur le minage. De plus, le prix ou la valeur d’une monnaie numérique est adossée à l’intérêt des mineurs. Il n’est pas envisageable que les bénéfices des mineurs deviennent nuls, car même en 2140, ils pourront bénéficier des frais de transactions effectuées sur la blockchain. La réponse logique est qu’après l’extraction du dernier BTC, les mineurs ne vont pas arrêter d’exploiter le réseau. Pour finir, nous sommes encore loin de ce cas de figure et en 100 ans, il va de soi que beaucoup de choses négatives ou positives vont se passer. Cela pourrait avoir des conséquences sur le bitcoin et sa valeur.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !