CRYPTO EN AFRIQUE DU NORD

Le marché crypto connaît un succès sans précédent en Afrique du Nord et au Moyen-Orient

Les marchés émergents continuent de se frayer un chemin sur la scène cryptographique en trouvant une pléthore de cas d’utilisation, en particulier dans la région combinée du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord que l’on appelle communément MENA. D’ailleurs, un nouveau rapport officiel révélé que le marché des cryptomonnaies dans la région MENA est celui qui connaît la croissance la plus rapide au monde.

Le volume des transactions dans la cette région du monde indique que les utilisateurs ont reçu 566 milliards USD en crypto dans la période allant de juillet 2021 à juin 2022. Cela représente 48 % de plus que l’année précédente et si vous voulez en savoir plus, voici les détails qui font un peu d’ombre à la croissance du Costa Rica.

Quelques points essentiels sur cette région du monde

C’est une région composée d’environ 22 pays, dont des marchés émergents comme le Maroc, l’Égypte et la Turquie. Dans ces pays, l’utilisation des cryptomonnaies trouve des cas d’utilisation pratiques dans la préservation de l’épargne et les paiements par transfert de fonds. Par ailleurs, dans des pays comme la Turquie et l’Égypte, qui ont tous les deux été confrontés à une dévaluation majeure de leur monnaie fiduciaire, l’utilisation des cryptomonnaies pour la préservation de l’épargne et les transferts de fonds est particulièrement dominante.

En outre, au cours de la période couverte par le rapport, le triplement des volumes de transactions en Égypte peut être attribué à la volatilité économique locale. Le volume des transactions en crypto a augmenté de 221,7 % d’une année sur l’autre. De son côté, la Turquie est le plus grand marché de crypto de la région, avec 192 milliards USD de crypto reçus au cours de la période considérée. Enfin, notez que les pays les plus riches de la région MENA comme la nation du Golfe des Émirats arabes unis ont également contribué à la scène crypto locale, mais à un titre différent.

Le Conseil de Coopération du Golfe se démarque dans la cryptosphère

En tant que pôles commerciaux clés de la région MENA, les États membres du Conseil de coopération du Golfe (CCG) dans lequel on retrouve l’Arabie saoudite, le Koweït, les Émirats arabes unis, le Qatar, le Bahreïn et l’Oman, figurent rarement en tête de l’indice d’adoption de la cryptomonnaie. Ce type d’indice classe les nations selon l’égalité du pouvoir d’achat par habitant ; cela pourrait avantager les pays les plus pauvres. Cependant, leur rôle dans l’écosystème crypto ne doit pas être sous-estimé. En effet, l’Arabie saoudite est le troisième plus grand marché de crypto dans toute la région MENA, et les Émirats arabes unis le cinquième. Ils ont également des liens profonds avec les marchés cryptographiques mondiaux et pourraient se démarquer avec une collaboration avec la Namibie.

En outre, les pays en voie de développement font également des pas conséquents dans la cryptosphère. C’est fascinant de constater que le monde entier entre de plus en plus dans le web3.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !