Do Kwon

Do Kwon, le fondateur de Terra privé de son passeport ? Que va-t-il se passer ?

Dernièrement, un mandat d’arrêt contre Do Kwon a été émis par le bureau du procureur du district sud de Séoul et suite à cela, le ministère des Affaires étrangères du pays aurait cherché à invalider le passeport du cofondateur de Terraform Labs, Do Kwon. C’est une nouvelle assez alarmante pour l’univers Terra et la suite des évènements n’est pas rassurante !

Les autorités sud-coréennes ont le passeport de Do Kwon comme cible

Nous savons de source sûre que les autorités sud-coréennes ont émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Do Kwon, car elles pensent qu’il pourrait faire. Déjà, les observateurs pensent que Kwon vit actuellement à Singapour et dans quelques interviews récentes, le cofondateur de Terraform Labs a déclaré qu’il était “dévasté” lorsque son projet de cryptomonnaie s’est effondré. De plus, Kwon a été accusé d’actes louches, notamment d’avoir encaissé 2,7 milliards de dollars avant que la monnaie UST, autrefois stable, ne perde sa parité avec le dollar.

Kwon, Terraform Labs et ses associés font également l’objet d’un recours collectif pour avoir prétendument vendu des titres non enregistrés. Après l’annonce du mandat d’arrêt contre Kwon, les médias coréens ont déclaré que le passeport de Kwon pourrait avoir des problèmes. En effet, les médias ont affirmé que le ministère sud-coréen des Affaires étrangères chercherait à révoquer le passeport de Do Kwon et que la procédure d’invalidation du passeport pourrait prendre jusqu’à 30 jours. On sait aussi grâce à Munhwa que les forces de l’ordre sud-coréennes souhaiteraient que Kwon retourne en Corée du Sud pour y être interrogé, il risque l’emprisonnement.

fondateur de Terra et Luna

Interpol est impliqué

Les procureurs sud-coréens ont demandé à Interpol de publier une notice rouge pour Do Kwon, le fondateur de la cryptomonnaie Terra qui a échoué, en disant qu’il refusait de coopérer avec leur enquête sur son effondrement de 40 milliards de dollars. Un responsable du bureau des procureurs du district sud de Séoul a déclaré à l’AFP qu’ils avaient demandé aux autorités d’annuler le passeport sud-coréen de Do Kwon, affirmant qu’il était clairement en fuite et qu’il ne coopérait pas.

L’effondrement de Terraform Labs plus tôt cette année a fait disparaître environ 40 milliards de dollars d’argent des investisseurs et a secoué les marchés cryptographiques mondiaux. Récemment, un tribunal sud-coréen a émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Kwon, 31 ans, qui a quitté la Corée du Sud pour Singapour avant le crash. Les questions sur sa localisation se sont intensifiées après que la police de Singapour a déclaré ce week-end qu’il n’était pas dans le pays ; il est actuellement désigné comme étant en fuite.

Notez que le système Terra/Luna de Kwon s’est désintégré en mai, avec une chute du prix des deux jetons à un niveau proche de zéro, et des retombées sur l’ensemble du marché des cryptomonnaies. L’effondrement a causé plus de 500 milliards de dollars de pertes sur les marchés cryptographiques mondiaux. De nombreux investisseurs ont perdu leurs économies lorsque Luna et Terra sont entrés dans une spirale fatale, et les autorités sud-coréennes ont ouvert plusieurs enquêtes criminelles sur le crash. Malgré les tentatives de redressement de Terra, cette nouvelle affaire concernant Do Kwon remet tout en question…

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !