Créateur de Tornado Cash emprisonné : ses fidèles lui sont encore très dévoués

Créateur de Tornado Cash emprisonné : ses fidèles lui sont encore très dévoués

Le créateur de Tornado Cash Alexey Pertsev est en prison. Sa femme Xenia Malik et la communauté de la plateforme s’opposent à l’arrestation.

À titre de rappel, Tornado Cash a eu des soucis avec le service d’investigation et d’information fiscale des Pays-Bas (FIOD) depuis juin. Le trésor américain a également soulevé le l’implication du mixeur de cryptomonnaies dans des actes de blanchiment d’argent. 

Oui, Tornado Cash laisse des ouvertures aux utilisateurs malintentionnés. Par contre, les développeurs demandent à ce que la loi réponde à une question : créer un code open source est-il un acte criminel ?

Alex Perstev arrêté 

Le FIOD a arrêté le développeur Alex Perstev le 10 août à Amsterdam. Deux jours avant son arrestation, le trésor américain a soulevé les cas de hacking qui ont eu lieu sur la plateforme Tornado cash. Le trésor américain a d’ailleurs blacklisté la plateforme. 

Lors de l’audition à huis clos du procès qui a eu lieu à Den Bosch, l’avocat du développeur a demandé une présomption d’innocence. Le tribunal a été ferme en refusant la demande. Le tribunal accorde 90 jours au développeur pour une audience publique.

Alex Perstev arrêté 

Sa communauté se révolte

La communauté Tornado Cash s’oppose à l’emprisonnement du développeur et créateur du mixer de cryptomonnaies. La femme du développeur et une partie de la communauté Tornado cash des Pays-Bas se sont réuni à Amsterdam’s Dam Square pour protester contre l’arrestation d’Alex.

Xena Malik a déclaré à CoinTelegraph qu’elle déplore le fait que son mari soit traité en dangereux criminel. D’ailleurs, elle n’aurait pas le droit de communiquer avec ce dernier a-t-elle déclaré.

Le coding open source criminalisé

Cette affaire ne reste pas au niveau d’Alexey. Ce cas concerne également d’autres développeurs de code open source. GitHub a par exemple supprimé le code source Tornado Cash de Roman Semenov. C’est un fait que plusieurs développeurs commencent à craindre.

Les développeurs ne pourraient plus créer des codes open source vu la situation actuelle. Les développeurs qui oseront le faire dans l’avenir risqueraient-ils tous l’emprisonnement comme dans le cas d’Alexey Perstsev ? Les codes open source seraient-ils au final des outils criminels ? 

Il serait temps de réviser la loi sur le coding . Les développeurs ne devraient pas être mis en danger s’ils ont à la base créé des codes pour innover dans leur carrière.

Le coding open source criminalisé

Remise en question

Les cas de piratages sur la plateforme Tornado Cash ont provoqué son blacklist aux USA. Plusieurs hackers et voleurs de fonds ont utilisé les services du mixer de cryptomonnaies pour dissimuler leurs butins. Le groupe de hackeurs coréens Lazarus fait partie de ces derniers.

Il faut rappeler que la seule responsabilité d’Alexey dans cette histoire est d’avoir développé la plateforme. En créant les codes, le développeur n’a jamais eu l’intention de favoriser le piratage. 

Nous sommes dans une phase de remise en question sur la légitimité des codes open source. Des mesures moins impulsives devraient être prises vis-à-vis des développeurs. Il serait plus raisonnable de reconsidérer les réelles responsabilités des développeurs.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !