Crash de Terra et Luna : le fondateur risque-t-il un emprisonnement ?

Crash de Terra et Luna : le fondateur risque-t-il un emprisonnement ?

Depuis le crash de Terra Luna, nous cherchons tous la faille. Dès même le début de cette affaire, le scénario de l’arnaque a intrigué plusieurs utilisateurs. Do Kwon a promis que Terra Luna était différent en raison de son évolution avec le stablecoin UST.

Plusieurs personnes ont facilement compté sur la cryptomonnaie Luna suite à cela. Eh oui, personne ne s’attendait à l’effondrement de Terra (LUNA).

Les utilisateurs attendent une indemnisation. Ce n’est pas tout, l’affaire s’est poursuivi sur l’attente de la création d’un fork.

En attendant les futurs changements positifs, plusieurs adeptes de Terra Luna ont voulu dénoncer Do Kwon. Mais qu’en est-il ? Le fondateur de LUNA va-t-il aller en prison ? Que devons-nous savoir ?

La situation actuelle pour Do Kwon

Actuellement, Do Kwon est encore libre. Il avance d’ailleurs des stratégies relativement intéressantes pour améliorer le futur de la crypto et de son stablecoin.

Le souci est que son projet a causé la perte soudaine et invraisemblable de 45 milliards de dollars. Face à cela, les utilisateurs de sa crypto l’accusent d’avoir joué à la pyramide de Ponzi. À d’autres de l’accuser d’avoir fraudé d’une autre manière. Ce cas pourrait selon plusieurs adeptes de crypto ressembler à l’affaire de l’arnaqueuse de crypto Ruja Ignatova.

Dans tous les cas, le fondateur de Terra Luna est actuellement privé de ses possibilités d’affaires aux USA. Amputé d’un membre important de son gagne-pain, le Sud-Coréen est toutefois toujours libre.

La situation actuelle pour Do Kwon

Pourquoi ne peut-il pas être sanctionné autrement ?

Même si Do Kwon est actuellement la cible de tous ceux qui ont perdu en investissant sur Terra Luna, il ne peut pas être emprisonné. Le fait est qu’il est assez difficile, voir impossible de retracer les fraudes en raison de l’évolution de transactions sur la blockchain. Aucune preuve ne montre jusqu’ici que Do Kwon a réellement détourné les fonds.

D’ailleurs, tout est question de spéculation pour le cours des cryptomonnaies. Personne ne peut préciser exactement quelle est la valeur d’une crypto, car tout part de l’initiative des utilisateurs. La volatilité des cours des cryptomonnaies a d’une manière ou d’un autre permis à Do Kwon de gagner le bénéfice du doute.

Sommes-nous vraiment sur un cas d’arnaque ?

Dire actuellement qu’il s’agit d’une arnaque est encore tôt. Cette affaire est en cours de traitement, même s’il n’est pas pris au sérieux plus que les affaires de détournement d’argent fiduciaire. La part d’arnaque dans l’histoire pourrait être vraie, mais il faut aussi penser à la possibilité d’une attaque.

Nous ne sommes pas encore en mesure de donner un verdict sur l’affaire Do Kwon. Par contre, il faut voir ses prochains mouvements vis-à-vis de la possibilité de créer un fork pour indemniser les milliers de personnes qui ont utilisé Terra Luna.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !