C'est incroyable ! Kim Kardashian est sévèrement punit pour une pub trompeuse de faux Ethereum

C’est incroyable ! Kim Kardashian est sévèrement punit pour une pub trompeuse de faux Ethereum

La hit girl numéro un des amoureux de la téléréalité a encore fait parler d’elle. Kim Kardashian en sa qualité d’influenceuse a utilisé son image pour faire la promotion de l’EMAX l’année dernière. EMAX tient pour EthereumMax, mais n’aurait aucune relation fondée avec Ethereum. Il ne s’agit pas non plus d’un faux Ethereum.

Dans tous les cas, Kim a coopéré avec le fondateur de cette cryptomonnaie pour en faire la pub et cela n’a pas échappé au SEC ou Security and Exchange Commission. Il se trouve qu’elle n’a pas été la seule à avoir accepté l’accord. D’autres célébrités ont pris part à la promotion de cette cryptomonnaie et ont également été sanctionnées par le SEC.

Kim pour sa part a particulièrement fait la une des actualités pop sachant que son influence dans cette histoire a fait augmenter le prix de l’emax de 126 %. Cette sorte de contre-pub aurait donc sauvé la cryptomonnaie pendant un moment. Mais que s’est-il réellement passé?

Emax s’est fié à des influenceurs 

Pour la promotion de la cryptomonnaie Emax a contracté avec des influenceurs et des têtes connues. Kim Kardashian a été dans sa ligne de mire sachant que l’influenceuse est en pouvoir d’imposer certains de ses points de vue sur les réseaux sociaux. Kim a bien entendu accepté l’accord et a utilisé son compte Instagram pour faire la pub de la crypto.

Dans sa publicité pour Emax, Kim K faisait entendre qu’elle avait de l’influence dans le marketing du nouvel actif numérique. Sa story n’était pas spécifiquement élaborée, mais il était clair qu’elle faisait de la publicité pour EthereumMax. Kim aurait accepté de prendre part à la promotion de la cryptomonnaie contre une rémunération de 250 000 $.

Retour à la réalité, la cryptomonnaie n’a pas fait l’effet escompté. Sa valeur a fait une chute libre après son lancement et les investisseurs ont perdu beaucoup d’argent. Le président du SEC a souligné que l’on ne doit pas croire à tout ce que disent les influenceurs sur les opportunités d’investissement pour éviter de perdre de l’argent.

Emax s’est fié à des influenceurs 

Kim est sanctionnée par le SEC

Le SEC sanctionne Kim K en raison de non-transparence. La règle stipule que les influenceurs doivent mentionner l’état sponsorisé de leurs publications sur les réseaux sociaux si tel est le cas. Ils sont également obligés de mentionner la somme de la compensation pour rester transparents.

Bien entendu, Kim Kardashian n’a respecté aucune de ces règles quand elle a fait la présentation de la crypto monnaie Emax dans sa story Instagram.

Pour la sanctionner, le SEC lui demande de leur reverser la somme de 260 000 $ plus 1 million de dollars. Les 260 000 $ correspondent à la rémunération qu’elle a touchée, additionnée des intérêts. Le million de dollars supplémentaire est l’amende qu’elle doit verser pour avoir commis la faute.

Kim Kardashian a coopéré et s’est acquitté de sa sanction sans faire de chichi. Malgré cela, elle ne pourra plus faire de la publicité pour les cryptomonnaies dans les 3 prochaines années.

Il semble que le web3 est devenu un secteur d’intérêt pour les célébrités. Alors que Kim K a des histoires avec le SEC à cause de la crypto son ex mari, Beyoncé et d’autres têtes connues investissent dans le NFT.

victoria

Passionnée par les cryptos, les NFT et plus généralement tout ce qui concerne la Blockain, je vous partage sur mon blog tous mes conseils ! Attention, je ne suis pas experte et ce que je dis ne doit absolument pas être pris comme une vérité absolue. Je ne suis pas conseillère en investissement 🙂

Retrouvez aussi mes articles sur mon compte LinkedIn !