Adoption du bitcoin : le Panama hésite t-il encore ?

Adoption du bitcoin : le Panama hésite t-il encore ?

L’utilisation des cryptomonnaies ; notamment du bitcoin, sur la scène internationale est un but particulièrement visé par les adeptes du paiement par crypto devise.

La cryptomonnaie offre des facilités financières dans le cadre des échanges en interne et à l’international dans tous les pays qui l’ont déjà adopté. Tel est par exemple le cas en Chine.

Récemment, ce fut au tour des pays en voie de développement de faire le saut. Le Salvador et le Centrafrique se sont déjà lancés. Aujourd’hui, il est au tour du Panama d’intégrer le cercle.

Un projet de loi a déjà été émis par l’Assemblée nationale du Panama sur cette innovation, il ne reste plus que l’aval du président Laurentino Cortizo.

Le projet de loi Bitcoin au Panama

L’Assemblée nationale du Panama mit en place un projet de loi d’une vingtaine de pages concernant l’intégration du Bitcoin et des cryptomonnaies dans la circulation financière légale du pays. Le projet de loi a été établi pour légiférer et encadrer l’utilisation des monnaies numériques. D’ailleurs, la validation de ce projet de loi date du 28 avril 2022.

Actuellement, on attend que le président panaméen Laurentino Cortizo se positionne sur cette réforme. Ce dernier reconnait les avantages de cette nouvelle pratique financière pour le pays, mais il reste perplexe sur certains points. En effet l’adoption du bitcoin en monnaie légale peut poser autant de problématiques que d’avantages.

LE PROJET DE LOI BITCOIN AU PANAMA

Les avantages de l’adoption des cryptomonnaies pour le pays

Adopter le Bitcoin pour le Panama permettra une numérisation plus facile de l’État. Ce sera d’ailleurs un point idéal pour créer de nouvelles tendances financières et technologiques. Ces avancées permettraient entre autres aux peuples d’utiliser les cryptomonnaies et surtout le Bitcoin comme monnaie d’échange pour la vente et l’achat de biens et services.

Le projet de loi avancerait également qu’il sera possible de payer les impôts via Bitcoin s’il venait à être adopté au pays.

La position du chef d’État

Le chef d’État comprend l’utilité du Bitcoin et des monnaies numériques pour un pays. Cependant, il a avoué ne pas pouvoir valider encore le projet de loi.

Le fait est que Laurentino Cortizo craint le retour d’une situation similaire à l’affaire Panama Papers. Il veut éloigner autant que possible les risques de blanchiment d’argent relatifs à l’utilisation du Bitcoin dans son pays.

Pour l’instant, le président médite sur la question avec ses avocats et ses conseillés. C’est une décision qu’il ne peut pas prendre sans s’armer de vigilance.

Est-ce un bon projet de loi après tout ?

L’Assemblée nationale panaméenne a émis un bon projet de loi si on se réfère aux points techniques de ce qui a été avancé. Oui, il est plus pratique d’utiliser les monnaies virtuelles pour les échanges financiers. Par contre, il faut revoir les priorités. Bitcoin présente plusieurs failles notamment au niveau la lenteur des transactions. Serait-il réellement la cryptomonnaie à adopter mondialement ?

En bref, les hésitations du président du Panama Laurentino Cortizo se comprennent. Le scandale du Panama Papers ne lui permet pas de prendre des risques.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !