CRYPTO SOUS SURVEILLANCE

À son tour, l’industrie crypto du Royaume-Uni est sous haute surveillance

Après les États-Unis, le Royaume-Uni se penche aussi de plus en plus sur le milieu des cryptomonnaies. Nouveau terrain de jeu des escrocs et autres criminels en tout genre, une régulation stricte et une surveillance rapprochée sont à prévoir. Les pays en voie de développement ne sont pas encore concernés par ce problème, mais ce sera sûrement le cas plus tard. Zoom sur les mesures entreprises par le Parlement du Royaume-Uni sur l’industrie de la crypto.

L’industrie crypto dans le collimateur du Parlement du Royaume-Uni

La première action du Parlement du Royaume-Uni pour atteindre l’industrie crypto est la création d’un groupe de travail chargé de se pencher sur la question des cryptomonnaies. À ce titre, un groupe parlementaire composé de tous les partis représentés, dénommé « Crypto and Digital Assets All Party Parliamentary Group » (APPG), a ouvert une enquête. Étant donné que la Russie a aussi sa propre cryptomonnaie actuellement, le stablecoin sera aussi dans le collimateur de ce groupe de travail.

Dans cette enquête de l’APPG, les acteurs du monde de la crypto seront interrogés sur le besoin de régulation du secteur. Ainsi, les experts, les régulateurs et les autres entités concernées pourront s’exprimer auprès de l’APPG jusqu’au 5 septembre. Ils présenteront leurs arguments et leurs avis pour que le secteur des cryptomonnaies soit mieux régulé. À l’issu de cette enquête, un document renfermant les recommandations sera produit. Ce document sera présenté au gouvernement anglais et au Comité du Trésor au Parlement. 

La surveillance des crimes financiers et de la publicité

Que ce soit en Europe, aux États-Unis ou en Asie, les crimes financiers sont partout. Leur surveillance peut s’avérer compliquée du fait de la diversité des législations des nations en matière de cryptomonnaie. C’est pour cela que la coopération internationale est primordiale en termes de régulation du secteur des actifs numériques. Ainsi, en juillet dernier, la Financial Conduct Authority (FCA) du Royaume-Uni avait annoncé qu’elle allait travailler conjointement avec les États-Unis pour une meilleure surveillance des cryptoactifs.

En outre, plusieurs publicités sur les cryptomonnaies ont été interdites au Royaume-Uni. Ces publicités ont été interdites du fait qu’elles induisent les consommateurs en erreur et sont socialement irresponsables. Les initiatives de régulation au niveau global sont proportionnelles à l’ampleur que prennent les cryptomonnaies. C’est d’ailleurs pour cela que Lisa Cameron, la présidente de l’APPG a mentionné avec insistance la nécessité de poursuivre les efforts en termes de surveillance des cryptomonnaies.

Actuellement, nous assistons à un nouveau genre de délits correspondants à l’ère du numérique. Face à cette nouvelle vague de malfaiteurs, le Parlement du Royaume-Uni a pris des mesures drastiques pour endiguer le phénomène. Même si les crimes financiers sévissent encore, force est de constater que l’action des autorités a un effet dissuasif sur les criminels.

Annaëlle

Vous connaissez l’expression BFF ? Best Friend Forever ? Et bien moi, Annaëlle, je suis la BFF de Victoria. Passionnée de crypto moi-aussi, je viens lui prêter main-forte sur son blog… en lui prêtant ma plume 🙂

Je publie également sur LinkedIn, suivez-moi !