À partir du 1er janvier 2020 : interdiction des produits en plastique à usage unique, ce qu’il faut savoir

À partir du 1er janvier 2020 : interdiction des produits en plastique à usage unique, ce qu’il faut savoir

À partir du début de l’année 2020, l’utilisation des produits en plastique jetables sera désormais prohibée dans un souci purement écologique. De nombreuses lois ont permis d’établir cette nouvelle mesure qui n’est autre qu’un renforcement des efforts déjà entamés depuis de nombreuses années. Voici les détails de cette décision.

Objectif « zéro déchet »

L’objectif premier de cette mesure est le zéro déchet, visant à réduire notre impact sur l’environnement. En effet, les objets en plastique jetables mettent plusieurs années à se dégrader complètement, ce qui contribue à la pollution de la nature s’ils sont jetés n’importe où.

À partir du 1er janvier 2020 : interdiction des produits en plastique à usage unique, ce qu’il faut savoir
L’interdiction des produits en plastique à usage unique entre dans l’accomplissement de l’objectif zéro déchet.

Ainsi, toutes sortes de vaisselles en plastique jetables, bouteilles d’eau et même les pailles seront désormais interdits de vente et d’utilisation dans les endroits de restauration comme les cantines scolaires et les fast-foods.

Le fait de ne pas respecter ces interdictions expose tout citoyen à des sanctions prévues par le Code de l’environnement. Les contrevenants peuvent encourir jusqu’à deux ans d’emprisonnement ainsi que 100 000 € d’amende.

Et les mesures ne risquent pas de s’arrêter en si bon chemin, puisque d’ici 2021, la liste des produits prohibés se verra rallongée en touchant les barquettes pour sandwich ou les tiges en plastique pour les ballons.

Une loi initiée en 2017

Cette mesure a été initiée en 2017, où une loi était votée, interdisant l’usage de sacs en plastique à usage unique. En effet, les chiffres indiquent qu’avant cette interdiction, la France distribuait à elle seule plus de 5 milliards de sacs en plastique jetables tout type de commerce confondu.

Malheureusement, de tels objets se dégradent difficilement dans la nature, mettant plusieurs centaines d’années avant de disparaitre complètement. La faune et la flore sauvage sont les plus touchées impactées par le rejet de ces sacs en plastique.

La loi concernant cette interdiction a été votée le 17 août 2015, mettant fin à l’utilisation des sacs en plastique dans la distribution.

Un renforcement des mesures d’ici 2020

Ainsi, à partir du 1er janvier 2020, la majorité des produits en plastique jetables se verra interdite d’utilisation. Il s’agit entre autres de tout ce qui est vaisselle à usage unique telle que les gobelets, les assiettes et les cuillères ainsi que les verres jetables ; les bouteilles d’eau distribuées généralement dans les cantines scolaires ; les pailles en plastique et les touillettes utilisées dans les restaurants et les fast-foods et enfin, les cotons-tiges fabriqués en plastique.

Désormais, les producteurs d’emballage jetable sont invités à s’orienter vers d’autres types de matériaux autres que le plastique afin de créer des produire des produits de substitution.

À titre d’information, les produits en plastique jetables forment, avec les matériels de pêche mis à l’abandon, plus de ¾ de l’ensemble des déchets marins. L’interdiction de ces produits contribuerait donc considérablement à réduire la saleté présente dans les océans, et également sur la terre ferme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *